Informations générales

Courrier Ruzsky

Pin
Send
Share
Send
Send


Les conditions des cultures d'hiver restent satisfaisantes, malgré les gelées dans toute l'Ukraine, a déclaré Tatiana Adamenko, chef du département de météorologie agro-météorologique du Centre hydrométéorologique, à Interfax-Ukraine.

«Aujourd'hui, les cultures ne sont menacées de rien, le gel est faible et n'affecte pas de manière significative la végétation des plantes», a-t-elle déclaré.

Selon T. Adamenko, les gelées dureront jusqu'au 19 janvier, mais les températures les plus basses sont attendues la nuit dans les régions extrêmes de la région du nord-est de moins 10-14 degrés.

Après le 19 janvier, un cyclone viendra en Ukraine avec des précipitations sous forme de pluie et de neige avec une augmentation possible de la température.

Comme indiqué à propos des données du ministère de la Politique agraire et de l'alimentation, environ 6,2 millions d'hectares (86%) de la superficie sous cultures hivernales au 5 janvier étaient en bon état et satisfaisants.

1 million d'hectares (14%) de la superficie hivernale sur 7,2 millions d'hectares (99,6% de la superficie ensemencée) étaient faibles et éclaircis.

En outre, des plants de colza d’hiver ont été obtenus sur une superficie de 983 700 hectares (97% des 1 million d’hectares ensemencés), dont 873 200 hectares (89%) en bon état, 109 , 4 000 hectares (11%), 1 000 hectares ont péri.

Les cultures d'hiver menacées?

Le quart des cultures d'hiver (céréales) est en mauvais état en raison du manque de pluie, a déclaré le ministre de l'Agriculture, Alexander Tkachev, lors d'une réunion avec le Premier ministre russe, Dmitry Medvedev. Selon Tkachev, les principales régions touchées par la sécheresse sont le sud et le centre de la Russie.

Les craintes sont causées par la situation dans certaines parties de Rostov et Penza, Voronezh, dans le sud de Samara et Tambov, dans les régions de Saratov et de Volgograd, précise le directeur général de l'Institut d'études de marché agricole (IKAR), Dmitry Rylko. Même dans le nord du territoire de Krasnodar, selon lui, la situation n'est pas la plus favorable. À la fin de l’automne, résume l’expert, avec des cultures d’hiver en Russie. Selon le ministère de l'Agriculture, au 30 octobre, 15,7 millions d'hectares avaient été semés (soit 92% de la superficie ensemencée estimée), contre 16,4 millions d'hectares il y a un an.

Il est trop tôt pour tirer des conclusions, ainsi que pour parler de la taille des zones à réensemencer, insiste le représentant du ministère de l'Agriculture. Comme l'a noté Tkachev lors de la réunion, la situation était déjà critique: il n'y a pas eu de tournage, mais «les pluies de la semaine dernière ont légèrement stabilisé la situation».

Tous, bien sûr, peuvent encore changer. Le blé russe a montré à maintes reprises son caractère, mais cela dépendra de nombreux facteurs, indique Rylko, en particulier de la présence de "fenêtres" de dégel en novembre-décembre, d'une couverture neigeuse et du gel.

«Au nord du territoire de Krasnodar, nous semons maintenant dans un sol sec et attendons les pluies», a déclaré Yury Haraman, président de la SEC «Banner of Lenin». Le sort des cultures d'hiver en 2016 dépendra des précipitations. Jusqu'à présent, il n'y a pas assez d'humidité dans le sol, explique-t-il. - Si les pluies passent, avec la bonne approche, vous pourrez obtenir une bonne récolte.

Igor Pavensky, directeur adjoint du département de marketing stratégique de la CJSC Rusagrotrans, a déclaré que la période hivernale et printanière avait une influence déterminante sur l'état des cultures d'hiver: «La récolte future dépendra de la quantité de neige et de la manière dont elle va fondre plus tard."

Pour la récolte de 2014, les plus faibles superficies de cultures d'hiver ont été semées au cours des dernières années - 15,2 millions d'hectares, rappelle Pavensky, alors qu'à la fin de l'année dernière, la Russie avait récolté la deuxième récolte de céréales de son histoire. Selon les premières estimations préliminaires de Pavensky, la Russie pourrait récolter 96-101 millions de tonnes de céréales en 2016. Le ministère de l'Agriculture n'a pas encore préparé de prévisions pour 2016, a déclaré le responsable. IKAR - a également noté Rylko.

Regarde la vidéo: Choup'courrier - Un swap black and white (Juin 2021).

Загрузка...

Pin
Send
Share
Send
Send