Informations générales

Caractéristiques des porcs de race Landrace

Pin
Send
Share
Send
Send


Les propriétaires de parcelles familiales qui ont décidé de se lancer dans l’élevage de porcs devraient avant tout veiller au choix des animaux possédant les qualités nécessaires pour assurer un élevage réussi et un engraissement efficace. Nos compatriotes donnent souvent la préférence aux porcs Landrace, pour les avantages et les inconvénients dont nous avons décidé de parler aujourd'hui.

Origine et enregistrement

Les races locales ont été élevées au Danemark aux tournant des 19e et 20e siècles en croisant des porcs locaux tels que le léopard européen au grand blanc et le Berkshire, importé principalement de Grande-Bretagne, puis par une sélection à long terme. À la suite de travaux d’élevage, les animaux ont réussi à obtenir des indications de viande (ou plutôt de bacon) dotées de caractéristiques métaboliques qui leur permettent d’accumuler une quantité modérée de graisse, de bien digérer les aliments et de développer rapidement le muscle.

Pour la première fois, la race est arrivée dans notre pays en 1948, mais ne s'est pas répandue en raison de difficultés d'entretien. Deux grandes plantes reproductrices étaient engagées dans la reproduction et l'acclimatation: "Krasny Bor" (région de Novgorod) et eux. Tsvetkova (région de Kalouga). Ce n'est qu'à partir de la 3e-4e génération, obtenue par métissage, que les spécialistes ont réussi à créer des troupeaux assez consolidés. En 1993, la race a été officiellement inscrite au registre de l'État en tant que culture admise dans toutes les régions de la Russie.

Les races de pays sont largement utilisées pour l'accouplement et l'hybridation en tant que père ou troisième race.

Aujourd'hui, de nombreux propriétaires de maisons privées et de gros producteurs de viande s'y intéressent activement.

Description et paramètres de base de la race

Les animaux ont grandes tailles et physique serré. Les sangliers adultes atteignent une longueur de 200 cm et les porcs - 160 cm, avec un tour de poitrine de 140-160 cm, en poids de 280-310 kg et 200-220 kg, respectivement.

Le corps est long, torpille. Le cou est large et puissant, la tête est relativement petite. Les oreilles sont grandes, suspendues au-dessus des yeux. Le dos est droit, la poitrine est plutôt étroite, les jambes sont plates, les membres sont courts, le ventre est tendu. La couleur de la peau est généralement rose, mais le standard de la race n'exclut pas la présence de taches noires individuelles. Soies légères, rares et douces.

L’élevage de porcs Landrace serait incomplet si nous ne mentionnions pas comportement animal. Malgré leur poids important, les porcs sont très mobiles, mais de bonne nature et peu enclins à un comportement agressif ou stupide. Ils s'entendent bien et obéissent à la personne.

Il existe également des inconvénients: selon de nombreux hôtes, les races locales tolèrent péniblement toute situation stressante, notamment le bruit, le transfert dans une autre pièce et même des modifications mineures des conditions de détention (par exemple, la température, l'humidité et la lumière dans une porcherie). En outre, ces animaux sont "capricieux" en ce qui concerne les aliments: ils peuvent refuser des aliments inconnus lorsqu'ils changent de régime.

La viande de landrass est de très haute qualité. Une bonne nutrition et le respect des conditions de détention permettent d’obtenir de chaque animal un véritable lard: une masse musculaire dense avec de fines couches de graisse. L'épaisseur de la graisse ne dépasse pas 2 cm, qui est nettement inférieure à celle d’autres races de type bacon. Au moment de l'abattage la viande représente généralement environ 70% du poids un animal.

La race est différente "Maturité précoce" et productivité. C’est un facteur de choix important pour les propriétaires qui souhaitent s’engager non seulement dans la culture, mais aussi dans l’élevage de porcs. Les porcs âgés de 9 mois (pesant 120 kg) et les verrats âgés d'un an pesant plus de 160 kg sont considérés comme aptes à la reproduction.

Chaque truie apporte 10 à 12 porcelets (avec de bons soins, cela peut aller jusqu'à 15-16 pièces). Les femelles se distinguent par une lactation active (jusqu'à 400 kg de lait pendant 2 mois), ce sont des mères attentives et sensibles. Avec la bonne approche pour garder les animaux, le pourcentage de survie des jeunes animaux est élevé. La «régularité du nid» (poids, taille et état de santé des bébés d'une enquête) est considérée comme très utile: le poids moyen des porcelets de deux mois, Landrace, varie entre 17 et 21 kg. En raison des particularités du métabolisme, les bébés acquièrent rapidement une masse vivante. Le gain quotidien moyen est généralement d'environ 730 g.

Il est également important que chaque kilogramme de gain de poids nécessite 3,97 kg d'unités d'alimentation (pour de nombreuses autres races, les coûts d'alimentation sont beaucoup plus élevés). À l'âge de six mois, le porc moyen pèse au moins 100 kg. Lors de l'engraissement pour la viande, le poids optimal pour l'abattage d'un jeune animal est optimal.

Spécificité de l'alimentation et des soins

Dans le régime alimentaire des porcs doivent inclure les types d'aliments suivants:

  • haricots et grains (pois, haricots, orge, blé, sarrasin). En règle générale, ces produits sont broyés, dans la composition d'aliments pour animaux, qui est préparé sous forme de moût humide,
  • aliment succulent. Ceux-ci incluent une variété de légumes (carottes, betteraves, rutabaga, navets, topinambour, citrouille, courgettes, etc.), ainsi que des pommes de terre,
  • masse verte. C'est une herbe de légumineuses (luzerne, trèfle, soja) et d'ortie,
  • produits d'origine animale (lactosérum, babeurre, poisson, farine de viande et d’os, etc.). Il est important de garder à l'esprit que la viande acquiert un goût désagréable lors de l'alimentation de porc et de produits alimentaires pour les porcs. Par conséquent, ces aliments sont exclus du régime deux mois avant l’abattage,
  • fourrage grossier (foin, tourteau ou tourteau de tournesol, balle, son).

Dans la ration de races l’alimentation doit être d’environ 70%, la masse verte et l’aliment succulent - au moins 20%. Il n'est pas recommandé aux représentants de cette race de se nourrir d'avoine, de seigle ou de maïs, car leur consommation contribue à la formation de graisse sous-cutanée. Pour la même raison, le régime alimentaire des pommes de terre ne devrait pas représenter plus du tiers de tous les aliments juteux. Lors de l'engraissement, les porcelets reçoivent souvent des déchets de cuisine, mais les jeunes «races locales» refusent souvent de tels aliments (surtout s'ils ont une odeur inhabituelle). Par conséquent, les aliments de ce type devraient être inclus dans le régime alimentaire progressivement et avec prudence.

Pendant la saison chaude, les porcs sont nourris deux fois par jour et en hiver, trois fois. Il est important non seulement de fournir aux animaux de compagnie une alimentation équilibrée, mais également observer strictement les normes de la nourriture en fonction de l'âge des animaux et du temps nécessaire pour nettoyer les mangeoires des débris de nourriture. Le fait est que les porcs (comme beaucoup d’autres animaux) "ne savent pas comment" contrôler la quantité de nourriture consommée. En termes simples, ils mangent tout ce qui leur est donné. Pour les Landraces, cela se traduit par une détérioration de l'état de santé et, pour leurs propriétaires, par une dégradation de la qualité de la viande produite.

Les races de pays sont génétiquement programmées pour développer la masse musculaire de type "bacon", mais pour cela, elles ont besoin d'une bonne nutrition avec une teneur élevée en protéines. Il est impossible d'engraisser efficacement un porc, des pommes de terre, de l'herbe et des déchets de cuisine.

Les règles de garde des porcs de toutes les races sont similaires, mais pour les races locales, il est nécessaire de créer des conditions supplémentaires. Ce sont des animaux mobiles qui souffrent en l’absence de marche. Le meilleur pour cette race est considéré comme contenu dans une porcherie lumineuse, chaude et bien ventilée, avec la possibilité d'atteindre la cour arrière pendant la saison chaude. Il est important que le paddock soit équipé d'un auvent pour se protéger de la chaleur, car ces porcs réagissent très douloureusement à la surchauffe (jusqu'à l'obtention d'un coup de chaleur).

Étant donné la sensibilité des animaux au stress, ils doivent changer fréquemment de litière afin d'éviter l'apparition d'humidité et de pollution. Il est recommandé aux porcs des premiers mois de la vie de se baigner régulièrement. La race est considérée comme résistante aux principales maladies, mais cela n’exclut pas la nécessité d'une vaccination en temps opportun de la peste porcine, l'érysipèle, la leptospirose, la colibacillose et la salmonellose. De plus, avec un gain de poids rapide, les animaux peuvent devenir victimes d'anémie ou de carences en vitamines. Donc Dans le régime alimentaire de ces porcs sont nécessairement injectés des suppléments de vitamines et de minéraux. Lorsque toutes les normes de maintien et de vaccination sont respectées, les pertes de bétail en pâturage terrestre sont minimes.

Aptitude des porcs Landrace à se conserver dans les jardins potagers

L'élevage de porcs prend du temps et coûte cher. Il est extrêmement important que le futur propriétaire évalue judicieusement à la fois ses propres capacités et les caractéristiques de la race sélectionnée. En outre, il est nécessaire de décider immédiatement si vous limitez l'engraissement de jeunes animaux pour la viande de votre famille, ou combinez ce type d'activité avec l'obtention d'une progéniture destinée à la vente.

Si vous avez l’intention de garder une truie, faites attention aux points suivants: difficultés d'élevage cette race:

  • selon certains propriétaires, la probabilité de fécondation du porc lors de la première tentative d'accouplement est très faible. Les éleveurs expérimentés dans une telle situation (lorsque la gestation ne s'est pas déroulée chez la truie) recommandent de répéter l'accouplement lors de la prochaine «chasse» (après environ trois semaines), mais avec un autre verrat. Dans les grandes exploitations, cela ne pose généralement pas de problème, mais il est très difficile pour un hôte qui détient une ou deux truies de trouver un deuxième verrat (surtout de race pure).
  • Les truies Landrace ont souvent des difficultés au moment de la naissance et immédiatement après la mise bas. Dans la plupart des cas, ils ont besoin de l'aide d'un éleveur ou d'un vétérinaire expérimenté.
  • Les porcs de cette race sont sensibles au stress, en particulier à la fin de la période de gestation, sans compter qu'ils sont très gros. Par conséquent, la truie peut accidentellement épingler ou blesser les porcelets nouveau-nés. Pour éviter les ennuis, les bébés doivent être pris en charge immédiatement après la naissance et placés dans le prochain enclos, les mères ne pouvant se nourrir qu'à la maison.

Les porcelets Landras, qui contiennent pour l’engraissement, ont des qualités positives:

  • les jeunes digèrent efficacement les aliments et atteignent rapidement un poids optimal pour l'abattage,
  • les animaux sont résistants aux maladies, équilibrés et obéissants,
  • la viande s'avère extrêmement de haute qualité, maigre,
  • le taux de production de viande de chaque carcasse est élevé (environ 70% du poids vif).

D'autre part, les races de pays ont lacunespouvant causer des problèmes croissants ou une faible rentabilité:

  • le coût élevé des porcelets de race,
  • la sensibilité des animaux aux conditions. Pour bien construire la masse musculaire, les porcelets n’auront pas besoin d’une simple porcherie, mais d’une pièce avec la possibilité de marcher, ce que tous les propriétaires ne possèdent pas,
  • faible résistance au stress
  • "Capricieux" par rapport à la nourriture. Les porcelets peuvent refuser les aliments inconnus, ainsi que les produits dont le goût ou l’odeur pour une raison quelconque n’a pas plu,
  • l'inadmissibilité des "économies" sur le régime. L'achat de l'ensemble recommandé d'aliments est très coûteux et toute violation du régime alimentaire entraîne une diminution de la qualité de la viande et parfois une dégradation de la santé des animaux. Si vous n'avez pas la possibilité de cultiver de manière indépendante au moins une partie de l'aliment (par exemple, des légumes et des pommes de terre), il est préférable de réfléchir à la manière de nourrir les porcelets «plus facilement».
Cochon bien engraissé Landrace difficile et coûteux. Le bacon se révélera être de très haute qualité, mais avec une dépendance totale sur les aliments achetés, le prix d'un kilogramme de viande cultivée peut s'avérer être même plus élevé que celui que vous payez pour le porc acheté sur le marché. C'est pourquoi de nombreux propriétaires, lorsqu'ils achètent de jeunes porcs pour l'engraissement, sont choisis non pas par des spécimens de race, mais par un croisement entre les variétés locales et les autres races.

En conclusion, il convient de noter que la race Landrace est difficilement adaptée aux débutants. Si vous décidez tout d’abord d’élever un cochon, donnez la préférence aux animaux qui nécessitent moins d’attention. Lors de leur maintenance, vous recevrez l'expérience nécessaire et les coûts de croissance ne seront pas si importants.

Évaluations de bétail

Michael, 52 ans, Smolensk

Porcs d'engraissement pendant de nombreuses années. Ce printemps, pour la première fois, il a pris un Landrasic. Cela a coûté cher, mais a pleinement répondu à mes attentes. Il a grandi "sur des lies", au cours des tout premiers mois d'engraissement, il était nettement en avance sur ses "camarades" de classe moins racée en termes de poids. Certes, contrairement à eux, il n'était pas du tout prêt à tout faire éclater. Des déchets de la cuisine, même bouillis, ont refusé catégoriquement, et même lors de l'introduction d'un nouveau repas, il se méfiait de lui au début. Malgré cela, l'abattage (en six mois) a gagné 110 kg. La viande était excellente. L'année prochaine, je vais prendre quelques-uns de ces cochons. S'amuser avec eux plus qu'avec d'autres races, mais la qualité de la viande et le gain de poids rapide paient tous les coûts.

Marina, 44 ans. Bryansk

J'aime ces cochons. Un peu pointilleux à propos de la nourriture, et le stress est trop douloureux (ils ont même peur des bruits forts), mais c'est tout à fait tolérable. Quand j'ai pris les cochons pour la première fois, on m'a averti qu'ils étaient capricieux, mais tout s'est avéré pas si mal. La porcherie est spacieuse, nous avons accès au pré. Les porcelets tout l’été ont été à moitié pincés: ils ont mangé de l’herbe, ils n’ont pas fait mal, ils ont bien pris du poids. Et le coût de l’alimentation n’était pas si cher: nous avons un grand terrain pour les pommes de terre, la citrouille et les courgettes, nous n’avons donc presque pas acheté de nourriture juteuse. Compte tenu de la qualité de la viande, nous pouvons supposer que nous sommes laissés dans le noir.

Inga, 49 ans, région de Riazan

Les truies tiennent longtemps. Pendant plusieurs années, il y avait une race Landrace, mais je l'ai refusée. Tout irait bien: gros moulins (10-12 pièces chacun), il y avait assez de lait pour tous les enfants. Les porcelets étaient robustes, mangeaient et grandissaient bien. Malheureusement, il y avait trop souvent des problèmes d'accouplement: presque chaque fois qu'il y avait un changement de verrat, et dans le voisinage, ils étaient un peu gardés, et vous ne trouverez pas de race. Maintenant, j'ai un ventre - une croix avec Duroc. Avec eux, de telles difficultés ne se posent pas.

Oleg, 56 ans, Territoire de Krasnodar

Landrasov a été pris à quelques reprises pour grossir, mais a été déçu. Grandir vite, mais la viande, à mon goût, est trop maigre. Et la rentabilité est douteuse: si vous achetez toute la nourriture, au marché, vous paierez moins pour un kilo de viande et encore moins pour la graisse. Cette année, les cochons n'ont pas pris. Je prévois de prendre le printemps prochain, mais une autre race ou un mélange.

Si le sujet de l'article vous intéresse, nous vous suggérons de regarder plusieurs clips vidéo réalisés par des producteurs de porc expérimentés:

Pin
Send
Share
Send
Send