Informations générales

Mûres - préparation pour l'hiver

Pin
Send
Share
Send
Send


La plupart des variétés de mûres ne résistent pas au gel. Par conséquent, il faut prévoir à l’avance un refuge fiable pour la culture pendant l’hiver. Même les variétés relativement rustiques, telles que les variétés sans plantes de Thorsfrey ou la plupart des variétés montantes, sont mieux chauffées afin de protéger les arbustes des mauvaises surprises, sans parler des variétés tolérantes au froid (par exemple, Black Satin).

Même si le buisson survit à l’hiver, les jeunes pousses ou les bourgeons peuvent geler pendant son dégel bref, ce qui signifie que sa productivité en souffrira considérablement. Au printemps, à la place des pousses atteintes, de nouvelles pousses pousseront sûrement, mais vous ne verrez pas de baies sur elles cette année.

Temps d'isolation

La préparation des mûres pour l’hiver prochain commence immédiatement après la récolte. Les termes varient en fonction du type de culture et de la région de croissance des plantes. Ainsi, les variétés précoces commencent à se préparer à la mi-septembre, plus tard - en octobre.

Il est important de rappeler qu'il est nécessaire de planifier les travaux préparatoires de manière à laisser suffisamment de temps pour toutes les manipulations, car l'organisation de la protection contre le gel n'est pas la seule procédure obligatoire. En général, un jardinier devrait effectuer plusieurs actions obligatoires:

  • les parterres de mûres doivent être abondamment arrosés afin que les racines des arbustes ne restent pas sèches pour l'hiver,
  • à la taille sanitaire et éclaircir les arbustes, en supprimant toutes les pousses,
  • couper les jeunes branches supplémentaires, ne laissant que 7–8 pousses pour un bon rendement,
  • fouet blackberry, qui se propage, vous devez retirer du treillis, enroulez doucement ou pliez,
  • Engrais d'engrais avec du potassium.

Matières premières naturelles

  1. Le sol Un tel refuge prend beaucoup de temps, mais fait un excellent travail. Toutefois, le jardinier présente certains inconvénients: si vous enlevez la couche protectrice au printemps, vous risquez de vous blesser avec les épines.
  2. La neige Si l'hiver est enneigé, une telle «couverture» protège la plante de manière fiable, mais dans le cas d'un dégel, elle peut être une source d'humidité excessive.
  3. Sommets de légumes. Utiliser comme abri ne devrait être que des têtes saines et sèches.
  4. Paille ou foin Les deux matériaux sont faciles à installer et à nettoyer, mais peuvent attirer des rongeurs indésirables.
  5. Feuilles tombées. N'utilisez pas les feuilles des arbres fruitiers, elles pourraient devenir une source d'insectes nuisibles.
  6. Sciure de bois. Ce type de matériau de revêtement doit être utilisé avec précaution, car il acidifie le sol, absorbe l'excès d'humidité et favorise la reproduction active de la plupart des organismes nuisibles.
  7. Les branches des conifères. Bien retenir la chaleur, donner accès à l'air aux racines, grâce à l'arôme prononcé qui effraie les rongeurs et les insectes.
  8. Coques de graines de tournesol ou de céréales. Excellent matériau de revêtement avec le seul inconvénient - pour les coussinets isolants de haute qualité, l'enveloppe aura besoin de beaucoup.

Toile artificielle

  1. Le film Protège de manière fiable la plantation contre le gel, mais crée des difficultés pendant la période de dégel, quand une grande quantité d'humidité s'accumule sous le film, ce qui entraîne inévitablement une décomposition. Et s’il n’ya pas assez de neige, un effet de serre se forme sous la pellicule, ce qui est dangereux en raison des fortes baisses de température.
  2. Linoléum ou ruberoïde. Le seul inconvénient - le matériau devient très fragile sous l’influence du gel.
  3. Sintepon ou ressenti. Utilisé activement comme matériau de revêtement dans les régions du nord, caractérisées par des hivers glacés et enneigés. Dans d’autres conditions climatiques, les matériaux sont excessivement saturés d’humidité lors du dégel et la mûre qui les recouvre pourrit.
  4. Tissu non tissé. Les abris Spunbond, Agrospan ou Agrotex sont les plus rationnels, car ils offrent une protection fiable contre le froid, tout en laissant passer l’air. Sous l'effet de ces matériaux, l'effet de serre ne se forme pas. Par conséquent, la plantation peut être protégée même avant l'arrivée des gelées et ne peut être supprimée que lorsque la menace du froid est enfin passée.
  5. Mousse plastique Il remplit bien les fonctions de protection, mais présente plusieurs inconvénients: le matériau est coûteux et souffre souvent de rongeurs.

Technique de couverture

Une fois que toutes les manipulations associées aux soins et à la préparation des mûres pour l’hivernage sont terminés, vous pouvez vous mettre à l’abri directement. Tire doucement appuyé sur le sol, en essayant de ne pas les endommager. En cas d'échec, les arbustes peuvent être recouverts de boîtes de protection en contreplaqué ou en bois. Pour les gros arbustes, vous pouvez construire un cadre spécial sous le matériau de couverture afin que celui-ci ne vienne pas en contact avec les pousses et ne donne pas l'impression d'être une plante.



Si une telle opportunité se présente, veillez à verser une couche de neige sur l'abri - de cette façon, il restera plus de chaleur.

Caractéristiques de la formation dans différentes régions

Comme mentionné précédemment, les caractéristiques de la préparation de la mûre pour les mois d'hiver dépendent non seulement du cultivar, mais également de la région. Après tout, même en banlieue, dans la région de la Volga et dans les zones de la bande moyenne pendant les mois d’hiver, la température de l’air tombe souvent en dessous de -20 ° C, sans oublier la Sibérie et l’Oural. De plus, la quantité de précipitations attendue est importante: la qualité de l’abri dépend de la neige ou non.

Peu importe où vous vivez - dans le climat relativement chaud de la région de Rostov ou dans les conditions difficiles de la Zauralye - ne négligez pas la procédure de mise à l'abri des mûres si vous voulez vous faire plaisir avec la riche récolte de votre baie préférée.

Quand faut-il commencer à s'occuper des mûres pour l'hiver?

Quelle que soit la prétention de la mûre, la préparation à l’hiver est obligatoire, car même les cultivars domestiques ne peuvent se vanter d’une résistance élevée au gel, et ceux américains encore plus. Contrairement à la framboise remontante, les fruits de mûre ne sont présents que sur les pousses de l’année dernière, et si la partie aérienne de la brousse gèle, vous ne serez tout simplement pas récolté au cours de la prochaine saison.

Ce n’est un secret pour personne que les plantes saines et résistantes tolèrent mieux les hivers rigoureux. Pour cette raison, au tout début de la saison, vous devriez vous demander comment préparer les mûres pour l’hiver.

Dans la mûre photo

Tout d’abord, vous devez faire attention aux soins appropriés des mûriers. Il comprend:

  • arrosage régulier
  • éclaircissage des arbustes
  • enlever les jeunes pousses
  • jarretière tire sur le support,
  • formant des buissons
  • désherbage et assouplissement du sol.

Mûres - un arbuste vivace avec un cycle de développement de deux ans, comme une framboise.

Au cours de la première année, sa longueur augmente, la seconde année, il se ramifie, formant des branches fruitières, sur lesquelles les fruits mûrissent en août-septembre: pourpre foncé, noir ou rouge.

La différence importante entre les mûres et les framboises, qui doit être prise en compte lors de la transformation, est que la première baie se sépare facilement de l'arbre fruitier et que la mûre ne se sépare pas du tout.

Classification Blackberry

Il existe deux formes de base et une forme transitoire de mûre, qui diffèrent par leurs caractéristiques biologiques et leurs soins:

  1. Cumanica (mûre verte) - pousses hautes (3-4 m et plus), abondamment couvertes d'épis. Parmi les variétés cumaniques, de nombreuses variétés sont assez résistantes à l’hiver et peuvent être cultivées en Russie centrale.
  2. Ross-mangeur (mûre rampante) - en règle générale, il s'appelle mûre dans notre pays, il est plus fructueux et savoureux. Mais les tiges rampantes compliquent les soins de la plante, en outre, elle n’est pas résistante au tournesol, dans les conditions de la Russie centrale, il est nécessaire de disposer d’un abri pour l’hiver.
  3. Forme transitoire ou semi-détachable.

Plantation et entretien

Blackberry préfère les endroits lumineux et chauds, protégés des vents froids. Il est préférable de planter au printemps, avec une distance de 2 à 2,5 m entre les buissons de rosée et de 1 à 1,5 m de cumanica, peut-être une petite profondeur (pas plus de 5 cm) de semis lors de la plantation.

Les variétés de mûres sont auto-pollinisatrices; par conséquent, pour récolter au jardin, il suffit de planter un seul buisson. À un endroit peut pousser et porter des fruits (à partir de la deuxième année) à 10-15 ans.

Blackberry est sans prétention, plus résistant à la sécheresse que la framboise, ne tolère pas l’humidité excessive. Il pousse sur différents sols. Les sols moyennement argileux et perméables à l’humidité, avec un pH de 5,5 à 6, sont optimaux, seuls les sols carbonatés et la salinisation n’aiment pas. Sensible à l'alimentation.

Il fleurit à la fin du mois de juin. Les fleurs ne sont donc pas endommagées par les gelées printanières et les baies mûrissent chaque année et abondamment.

Préparer l'hiver

Pour l'hiver, la mûre sans buisson est posée sur le sol. Afin de ne pas endommager les plantes, vous pouvez les disposer avec un treillis. La base des arbustes est recouverte de tourbe et de feuilles, puis jette de la neige.

Pour faciliter l'entretien et un meilleur développement, les mûres peuvent être cultivées sur un treillis allant jusqu'à 1,5 à 2 m À partir d'une mûre située sur un treillis, elles créent une haie infranchissable en se couchant le long du bord de la parcelle. Pas étonnant que la mûre ait un autre nom populaire: framboise sourde.

Variétés populaires de mûres

Agavam est une ancienne variété américaine résistante à l'hiver, élevée dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le buisson est puissant, à croissance droite. Baies pesant jusqu'à 3,5 à 4 g, aigres-douces, parfumées. Un grave manque de variété est la reproduction spontanée.

Black Satin - le nom se traduit par "Black Silk". Les mûres à moitié étalées avec des pousses épaisses qui poussent d'abord vers le haut, puis commencent à grimper sur le sol ont besoin de soutien. Baies pesant de 5 à 8 grammes, hivers d'hiver avec abri. Darrow est une variété rustique. Le buisson est puissant, à croissance droite. Baies pesant jusqu'à 3,5 g, aigre-doux.

Abondante - une variété élevée par Ivan Michurin. Bush avec de longues pousses rampantes. Les fruits sont gros, pesant 6-10 g, aigre-doux. Hiver avec un abri. Navaho - une variété est entrée sur le marché en 1987. Baies pesant jusqu'à 4-7 g. Un arbuste de quatre ans peut produire plus de 500 baies en une seule fois. Les pousses sont droites et nécessitent une jarretière à une hauteur de plus de 1,6 m.

Thonfree - qualité semi-détachable, sans roulement. Baies pesant de 3 à 5 g. Le goût est aigre-doux. Hiver avec un abri. Wilsons Early - pousses droites ou tombantes, 1,5-2 m de haut, baies d'environ 2 g., Relativement rustique.

Pin
Send
Share
Send
Send