Informations générales

Comment lutter contre l'oïdium sur les concombres

Pin
Send
Share
Send
Send


Dans la plupart des cas, les infections peuvent être évitées en observant les précautions de sécurité lors de la plantation, la fertilisation appropriée et l'arrosage. Suivez les recommandations des jardiniers professionnels et récoltez une riche récolte.

Pour la prévention devrait irriguer la terre correctement. L'humidité est propice à la propagation de la plupart des insectes, mais seul un sol sec convient à la tique. Des infusions d’ail ou d’oignon (10 litres d’eau et 200 g de coque) permettront de détruire les colonies. Il est nécessaire de pulvériser les buissons 4 fois par saison.

Cette maladie peut être répandue et se propager par des foyers dans les potagers et les serres sans chauffage adéquat. Les maladies fongiques du concombre affectent les plantations à différents moments de leur croissance. Le problème du fusarium est que l'infection peut ne pas se manifester à l'extérieur jusqu'à ce que les plantes entrent dans la phase de fructification, quand elles commencent à se faner et à mourir. L'anthracnose est exprimé en taches jaune-brun

Poil de rosée de concombres

Le sol doit être assoupli et correctement fertilisé.

Un moyen efficace et fiable de lutter contre l'oïdium sur les concombres consiste à pulvériser de la topaze. Cet outil peut être utilisé pour la prévention des maladies.

Traitement des concombres pour peronosporoza - les recommandations les plus efficaces

Et, bien sûr, la plante elle-même doit être pulvérisée sur une feuille verte. Pour cela, Planriz, à base d'extrait d'herbes qui prévient les maladies, convient bien.Bien entendu, nos sélectionneurs prennent des mesures non seulement pour lutter contre cette maladie, mais également pour obtenir des variétés de plantes plus résistantes au mildiou. Lors de l'achat de semences, faites attention à la description de la variété. Les jardiniers devraient prendre indépendamment des mesures pour éviter l'apparition de cette maladie.

Symptômes de la maladie

Déterminer le peronosporoz sur les concombres est facile. Elle se manifeste sous la forme de taches brunes et jaunes massives sur le feuillage de la plante et l’affecte à tous les stades de développement. Visuellement, la peronosporose chez les concombres que vous pouvez voir sur la photo, présentée par les jardiniers sur Internet.

La maladie la plus commune du concombre est l'oïdium. En outre, ces plantes affectent également des infections telles que la mosaïque et la pourriture des racines. Contre chacun d'eux a ses propres méthodes de lutte, ainsi que préventives. Considérez-les plus en détail.

Brûler les sommets et traiter la terre Hom

Larves gloutons de la mouche blanche

  • Fusarium Concombre dont le traitement ne donne pas de résultats satisfaisants, il est nécessaire de prévenir même au stade de la plantation. Pour éviter l'infection, vous pouvez:
  • La tache jaune-brun sur le feuillage et la floraison rose sur le reste des arbustes sont le plus souvent le résultat de l'anthracnose, qui se développe davantage avec une humidité excessive. Au début, un mucus à peine perceptible apparaît sur la culture, mais sur les lieux de sa concentration, de petits ulcères se forment presque toujours, entraînant la mort du buisson.
  • C'est cette maladie des concombres qui est considérée comme la plus répandue. Ses signes se remarquent non seulement sur les feuilles (petites taches de couleur blanche recouvrant progressivement toute la surface), mais également sur les tiges avec des pétioles. La maladie peint les fouets complètement marron, ils sèchent et tombent.
  • Dans les lits, vous devez éliminer les restes de plantes de l'année dernière, car il peut s'agir de larves d'insectes et de bactéries virales.

La culture de concombres est assez gênante. Les conditions suivantes doivent être remplies:

Le traitement et la prophylaxie de la péronosporose du concombre sont également effectués à l'aide de préparations chimiques.

Par exemple, plantez des variétés précoces, ce qui permet d’obtenir une culture avant l’arrivée du froid, au cours de laquelle se développe une péronosporose. Étant donné que les graines risquent déjà d’être infectées par cette maladie, il est recommandé de les traiter avec une solution à 0,1% de permanganate de potassium avant de les semer.

Ces taches ont tendance à se développer très rapidement, ce qui finit par assécher le feuillage du concombre. La maladie affecte à la fois les plantes qui poussent dans les serres et celles qui poussent en pleine terre.

La pourriture des racines est une maladie dangereuse causée par un champignon. Les plantes infectées commencent à pourrir dans la région du collet. À la suite de ce whip meurent. Cette maladie du concombre, comme la plupart des infections, est plus facile à prévenir qu'à guérir. Le plus souvent, les plantes sont affectées par l'humidité excessive du sol et de l'air, par exemple dans les serres, ainsi que par les changements brusques de température. Par conséquent, ne pas arroser les concombres trop souvent. De plus, si un refroidissement est prévu au printemps, les plantes sont recouvertes d'un film en plein champ.

Je ne voudrais pas être triste, mais je pense que le mildiou sur les concombres sera apprécié. Comme indiqué dans la boîte spéciale - si les premières taches apparaissent sur les feuilles - la plante est affectée à 70%.

L'insecte microscopique se déplace et ne vit pas plus d'une journée dans les airs, mais réussit à retarder les larves gloutons sur la partie feuillue du concombre. Ils aspirent le jus de la culture, ce qui conduit au développement de champignons de la suie.

Ce qu'il faut adopter des méthodes de lutte contre le mildiou

  1. Le virus est transmis avec le matériel de plantation et les résidus de plantes laissés dans le sol, et le temps pluvieux et l'humidité créent des conditions de propagation favorables pour les bactéries pathogènes.
  2. Les causes de l'oïdium sont presque les mêmes que celles qui causent d'autres maladies du concombre avec fluctuation de la température, photosensible, humidité excessive, excès de mauvaises herbes et négligence des plantations. L'eau d'irrigation froide, les courants d'air et les vents forts peuvent également conduire à son développement.
  3. Il est important d’observer le renouvellement des cultures et des plantations (il convient d’alterner avec les légumineuses), de désherber régulièrement les concombres, de retirer rapidement les plantes nuisibles à la santé et de procéder au traitement contre les parasites.
  4. Sélection d'un site approprié
  5. Si nous parlons de traitement des semences, il est le plus souvent utilisé des médicaments contenant du métalaxyl et du méfénoxame. Des fongicides sont utilisés dès l'apparition des premiers signes de la maladie. Aux fins de prophylaxie, des préparations de strobilurine sont utilisées: Strobe et Quadris. Pour toute la saison, seules deux irrigations sont effectuées. Immédiatement après le traitement avec ces préparations, la sporulation est détruite et les taches sur les feuilles atteintes se dessèchent.
  6. Étant donné que des agents pathogènes nocifs peuvent rester dans le sol pendant plusieurs années, il est recommandé de brûler les plantes elles-mêmes après la récolte plutôt que de les ajouter à l'humus.

En outre, la péronosporose peut se propager aux plants de concombre apparentés situés à proximité, tels que:

Si une telle maladie du concombre, semblable à la pourriture des racines, se manifeste encore, à ses premiers signes, une tige de deux entre-nœuds de la racine est ajoutée goutte à goutte avec de la terre. Et, bien sûr, les soins pour de telles plantes doivent être particulièrement prudents: désherber, détacher, nourrir. Les concombres forts résisteront mieux à la maladie. C'est l'une des principales mesures préventives. En outre, vous ne devez pas laisser les feuilles de jardin de l'année dernière dans le jardin. Il doit être ratissé et brûlé.

Focus sur la PRÉVENTION !!
Il est difficile de neutraliser l'aleurode à cause de sa fertilité. Les méthodes de reproduction des insectes eux-mêmes ne sont pas si compliquées, il suffit de laver régulièrement les larves des buissons et de ramollir le sol, puis d'y ajouter de la tourbe ou de l'humus. La pulvérisation du médicament Inta-Vir aidera à se débarrasser des feuilles déjà recueillies sur les feuilles des colonies.

Maintenir l'humidité et la température nécessaires dans les serres,

Pour prévenir la maladie du concombre en serre et sur les parcelles, il est nécessaire de semer uniquement les graines testées dans un sol suffisamment chauffé et traité. Il est préférable d’acheter du matériel de semences à des amis, à des sociétés agrotechniques officielles ou à une récolte indépendante. Avec l'anthracnose qui a déjà fait ses preuves, le traitement des concombres contre les maladies par des remèdes populaires aide à:

Si l'oïdium est apparu sur les concombres, les mesures de lutte contre ce dernier consistent à tailler les parties touchées de la tige et à désinfecter le sol. Traitement recommandé:

N'oubliez pas que la maladie des concombres en serre et leur traitement nécessitent une approche approfondie. Dans les serres, comme dans les jardins ouverts, la fréquence et les taux de fertilisation revêtent une grande importance. Il n'est pas recommandé de dépasser la composition des éléments: urée (6-12g), superphosphate (environ 10 g), chlorure de potassium (environ 8 g) et nitrate d'ammonium (pas plus de 6-7 g) par 10 l d'eau.

Méthodes de lutte contre l'oïdium sur les concombres

Préparation des plants et de l'inoculum,

Dès que vous remarquez la présence de peronospora sur les concombres, un traitement urgent de la plante est nécessaire.

Ce sera un véritable terreau pour les champignons du mildiou. Un autre point très important - ne jamais planter des concombres, des citrouilles, des courgettes chaque année au même endroit. Choisissez un site différent - cela vous évitera certainement des épidémies récurrentes. Maintenant, en ce qui concerne le sol dans la serre: après la fin de la saison et la récolte de la plante, vous devez enlever la couche supérieure de la terre. Et puis cette partie de la serre doit être traitée avec une solution à 0,1% de permanganate de potassium.

Une autre maladie du concombre - l'oïdium - affecte les feuilles des plantes.

Maladies du concombre photo, description et traitement en serre, en champ ouvert

Bonne question Je cherche aussi une réponse à cela. Particulièrement intéressé par le mildiou. Quand les jeunes feuilles de concombre, vert, belle, 5 -7 pcs. et ici cette maladie attaque. Comment les protéger, comment pulvériser efficacement, l'eau. Qui des jardiniers ont cette expérience.

  • Fourmis de pucerons sur le feuillage de concombre
  • Une désinfection minutieuse de la terre et un traitement du matériau à la trichodermine (5 g par 1 kg) n’interféreront pas.
  • Un mélange de lait de chaux et de sulfate de cuivre,

Gris moulu à 30 g pour chaque 10 m2 potager,

Signes de défaite oïdium du concombre

Les premiers symptômes de l'oïdium sont une patine blanche ou gris clair, ressemblant à de la farine. C'est le mycélium et les spores du côlon colonisé. Tout d'abord, la plaque recouvre toute la surface de la feuille, puis elle s'épaissit et devient noire. En conséquence, les feuilles se dessèchent, se froissent et s'enroulent. Les extrémités des pousses deviennent tordues. Avec de gros dégâts, le buisson meurt complètement.

Généralement, l'oïdium infecte d'abord les feuilles inférieures du sol. Si vous n'agissez pas, la maladie se propage au sommet de la brousse. Le champignon n'a pas encore atteint les fruits, ils peuvent être récoltés sains. Si les concombres sont déjà infectés, ils ne seront pas entreposés - s'ils ne pourrissent pas, ils se fissurent.

Les raisons de la propagation

Les spores du champignon vivent dans le sol jusqu'à 6 ans. Par conséquent, l'oïdium des concombres se développe souvent lorsque la rotation des cultures n'est pas observée. Sur le même site ne peut pas planter de graines de citrouille pendant au moins 6 ans. Mais le champignon dans une petite quantité peut vivre sur d'autres lits de jardin. Si son argument est petit, la maladie ne se développe que dans des conditions qui le favorisent:

  • Froid (moins de 20 degrés),
  • Arrosage avec de l'eau froide ou de fortes pluies froides,
  • Humidité excessive de l'air et du sol,
  • Non-respect de l'intervalle d'atterrissage (les buissons sont épais)
  • Excès d'azote dans le sol.

Le blanc en terrain découvert est particulièrement vulnérable s'il n'y a pas de protection contre la pluie froide. Les gens disent que c'est de l'eau "acide". Mais en réalité, les basses températures nuisent aux plantes. C'est pourquoi le champignon recouvre souvent les arbustes au mois d'août, alors que le soleil est encore chaud et sans, il fait très froid.

Des moyens de se battre

Le blanc sur les concombres comprend trois types de mesures:

  • Prévention
  • Traitement par des méthodes folkloriques
  • Traitement avec des produits chimiques.

Lors du choix des méthodes, non seulement votre choix compte, mais également votre timing. Bien qu'il n'y ait pas de maladie, la prévention est nécessaire. Si commencé, traitement. Les méthodes folkloriques aideront avec une petite lésion, et chimique - avec étendue. Si les fruits sont déjà mûrs, le traitement de l'oïdium provenant de concombres contenant des produits chimiques est inacceptable. Par conséquent, encore une fois, nous devons nous tourner vers des astuces folkloriques.

Mesures préventives

La prévention commence par la sélection de la variété. Besoin de concombres résistant à la moisissure:

  • Verseau (c'est une variété, seuls les hybrides sont énumérés ci-dessous),
  • Agriculteur de F1,
  • Sultan F1,
  • Emeraude F1,
  • Mazai F1,
  • Soirées moscovites F1,
  • Vrais amis F1.

Les autres mesures préventives contre l'oïdium comprennent:

  • Traitement de semis de semis,
  • Irrigation à l'eau tiède,
  • Respect du principe de la rotation des cultures,
  • Utilisation prudente des suppléments d'azote,
  • Exception de températures inférieures à 20 degrés
  • Après la dernière récolte - destruction des résidus de plantes par le feu.

Attention! Même si les concombres poussent dans une serre, le mildiou peut les frapper d'une nuit tombée à basse température, quand il fait seulement 1 à 2 degrés de plus qu'à l'extérieur. Par conséquent, les plantes sont couvertes en plus. Au Japon, la culture de légumes dans des tunnels situés dans une grande serre est très populaire.

Méthodes populaires de lutte

Le traitement populaire de l'oïdium pour les concombres est efficace au stade initial de la reproduction fongique. Et c’est la seule méthode de lutte acceptable si les fruits mûrissent déjà sur les arbustes. Utilisez l’une des méthodes que vous aimez:

  • Pulvériser une décoction de prêle. 1 kg d'herbe fraîche ou 10 fois moins sèche versez de l'eau sur le vent et partez pour une journée. Puis déterminez le feu et ne faites pas bouillir plus de 100 à 120 minutes. Alors cool. Vous pouvez stocker 7 jours. Pour la pulvérisation, diluer le bouillon avec de l’eau tiède: 1 litre de bouillon pour 5 litres d’eau,
  • Infusion de pulvérisation de soucis. Broyez les arbustes à fleurs pour obtenir 5 litres de matières premières. Mettez-les dans un seau et remplissez-les d'eau tiède. L'infusion est préparée 2 jours. Avant utilisation, il est filtré et dilué dans 40 g de savon,
  • Pulvériser une solution de molène. Pour 1 partie de fumier, prenez 3 parties d'eau. Insister pour 3 jours. Avant utilisation, 1 partie de la perfusion est diluée dans 2 à 3 parties d’eau et filtre la solution obtenue.

Mieux vaut pulvériser à des fins préventives que traiter l’oïdium sur les concombres. Par conséquent, les remèdes à base de plantes peuvent être utilisés sans symptômes après chaque pluie froide et plus souvent. Étant donné que les ingrédients utilisés dans les méthodes traditionnelles n’affectent pas les plantes, ils peuvent être utilisés très souvent.

Usage de drogues

Préparations efficaces contre l'oïdium sur les concombres:

Attention! Avant de traiter les concombres pour le mildiou, lisez les instructions relatives à la préparation choisie à cet effet: vous devez les diluer et les vaporiser en conséquence. Et en raison du fait que le champignon produit une résistance aux produits chimiques, changez-les régulièrement. Sinon, les concombres recevront une partie de la chimie, mais la maladie ne régressera pas.

Signes de défaite oïdium du concombre

Oïdium sur les concombres présentant les symptômes suivants:

  • Sur la surface inférieure de la feuille, une floraison grise se forme avec une teinte violette,
  • Sur la face supérieure de la feuille, des taches graisseuses de forme anguleuse ou ronde de couleur vert clair avec une teinte jaune sont formées.
  • Au fil du temps, les taches grossissent et commencent à recouvrir toute la surface des feuilles,
  • Chaque feuille infectée devient brune et fragile. En conséquence, les feuilles s’émiettent, exposant les tiges.

La différence entre le mildiou et le mildiou réside dans la couleur et la nature des taches formées. Avec de simples feuilles poudrées, on dirait qu'elles sont saupoudrées de farine. Les taches sont petites, blanches. Avec le duveteux duveteux, les feuilles semblent avoir été brûlées par le soleil par les gouttes de rosée. Mais chacune des maladies est également dangereuse pour les concombres - si elles ne sont pas traitées, les arbustes meurent.

Mesures de contrôle

Même si les concombres n’ont pas encore été atteints par le duvet, ils préviennent la maladie. Cela gardera la récolte entière et en bonne santé. Les méthodes traditionnelles de lutte sont appropriées pour l’élimination des premiers symptômes et des lésions étendues, si les résultats ont déjà commencé. L'utilisation de produits chimiques est autorisée uniquement avant la fructification.

Mesures préventives

Il est plus facile de prévenir le développement du mildiou que de traiter les concombres et de supporter les conséquences de la maladie. Pour cela:

  • Arrosez uniquement avec de l'eau tiède et uniquement le matin, de sorte que l'humidité de l'air ait diminué avant la nuit,
  • Essayez de garder la température jour et nuit à plat, sans gouttes soudaines. La température est d'environ 25 degrés le jour et de 18 à 21 heures la nuit.
  • Respecter les principes de la rotation des cultures,
  • Aérez souvent la serre.

L'une des mesures visant à prévenir la moisissure chez les concombres est la sélection de variétés résistantes à ce champignon. Mais les plus résistants sont les hybrides: Annie F1, Delpina F1 et Vicenta F1. Si votre choix tombe toujours sur des plantes de haute qualité, les graines doivent être trempées avant d'être semées dans une solution sombre de permanganate de potassium à des fins de désinfection.

Utilisation de produits chimiques

Il est possible d'utiliser des produits chimiques et des préparations biochimiques au stade de la préparation des semences pour l'ensemencement. C'est mieux que de traiter le blanc sur les concombres, qui subissent toujours des pertes lors de la récolte:

Dans la solution du fongicide, les graines de concombre, destinées à la prévention du mildiou, doivent être conservées pendant 100 à 120 minutes. Après la procédure, les graines sont rincées à l'eau courante et séchées. Ensuite, vous pouvez les semer sur des semis ou en pleine terre. La consommation de liquides - 1,5 litres par 1 kg de graine.

Pendant la période de croissance de la tige pour lutter contre le mildiou sur les concombres, vous devez vaporiser les arbustes avec l’une des préparations suivantes:

  • Vitaplan (consommation - 2-3 litres par ap, fréquence - 2-3 semaines),
  • Фитоспорин-М (расход – 10 литров на ар, периодичность – 1,5-2 недели),
  • Протон Экстра (расход – 10 литров на сотку, периодичность – 1-1,5 недели),
  • Профит Голд (расход – 5 литров на сотку, периодичность – 1-2 недели),
  • Hamair (consommation - 10 litres par ap, fréquence - 2 semaines).

Après l’utilisation de préparations chimiques pour le traitement des concombres d’origine fausse farine, l’état des plantes peut s’aggraver. Pour les maintenir viables, testez d’abord la solution sur plusieurs buissons. Si cela n’a pas empiré en une journée, n’hésitez pas à l’épandre sur toute la plantation.

Si vos concombres ne se reproduisent pas chaque année en raison de la destruction du potager par le mildiou ou le mildiou, ne négligez pas les produits chimiques, même pendant la période des ovaires et de la fructification. Vous ne pourrez pas récolter au moins une semaine car ce sera immangeable. Mais de cette façon, vous enregistrez l’occasion de savourer les fruits du reste de la saison.

Maladies des concombres photos et leur traitement: prévention

Le plus dangereux pour les plantes est le traitement avec les mauvais moyens et l'engrais avec les mauvais médicaments. Il est donc important de déterminer la maladie par des signes extérieurs et de connaître les méthodes préventives et curatives.

Quitter avec précaution pendant la croissance active.

  • Maintenant, pour ces fongicides combinés largement utilisés: oxychlorure de cuivre, Efal, Ridomil Gold. Ces médicaments sont plus appropriés pour la pulvérisation en serre. Acrobat MC a fait ses preuves sur le terrain.
  • La règle la plus importante est d'éviter la contamination des semences. À cette fin, il est recommandé de planter des concombres dans les endroits où la présence de peronosporoza est improbable, voire impossible. Pour la désinfection des semences est une très bonne méthode de traitement thermique. Pour ce faire, placez les graines dans de l'eau à une température de +50 degrés pendant 15 minutes.
  • Citrouille,
  • Au premier stade, une floraison blanche caractéristique apparaît à la surface. Ensuite, les feuilles commencent à foncer et finissent par mourir. La maladie est provoquée de la même manière que dans le premier cas, par un champignon d'un type spécial. Le développement de cette infection contribue à une augmentation de l'humidité et à un soin insuffisant des plantes.
  • Sur un seau d'eau un litre de fromage et 1h. l iode, saupoudrer copieusement le feuillage des concombres, pas de maladies, récolte d’ici octobre.
  • Ce sont des parasites qui creusent des millions de tunnels souterrains et favorisent l’apparition de pucerons sur les feuilles et les tiges.
  • La plupart des infections étant transmises par des insectes, il est important de surveiller leur propagation et de prendre des mesures préventives à temps.

Péronosporose de concombres en serre: photos et méthodes de traitement

Les premiers signes de péronosporose du concombre en serre ou en plein champ sont des taches de sébum de couleur verte, puis elles brunissent et les feuilles se dessèchent. Lorsque les conditions sont favorables à la maladie (température basse, humidité élevée et brouillard nocturne), la période d’incubation dure 3 à 4 jours. Des spores accablantes dans les débris végétaux sont déposées à l'intérieur des tissus affectés. L'infection est portée par le vent et sur les vêtements.

Afin de ne pas avoir recours au traitement du concombre peronospora, utilisez des pellicules, en particulier pour les variétés précoces avec un retour amical de la culture. En outre, un ensemble de techniques pour la protection des cultures contre l'oïdium contient:

  • en maintenant un niveau élevé de technologie agricole en utilisant la rotation des cultures et en ramenant les concombres à leur ancienne place au plus tôt dans quatre ou cinq ans,
  • en utilisant une méthode de semis
  • l'utilisation de la culture en treillis,
  • respect des spécificités de l'arrosage, de la fertilisation,
  • pulvérisation préventive,
  • désinfection des semences.

La jarretière d'un concombre à un treillis est maintenant largement utilisée - le fil tendu sur des supports. Dans ce cas, il y a moins d'humidité goutte-à-goutte dans le dessous de la feuille, ce qui favorise le développement de la maladie, car les plantes sont mieux expulsées.

Comme le montre la photo, la lutte contre la péronosporose des concombres aidera à la culture combinée de plantes sous abris, suivie de la fixation au treillis:

Vous devez vous-même expérimenter la forme de treillis à choisir: utiliser la tente ou tirer le fil en rangées. La seconde méthode permet une meilleure aération, ce qui empêche le développement de la maladie. Cependant, la présence de courants d'air va à l'encontre des exigences biologiques du concombre, qui n'aime pas le mouvement de l'air. Et peut-être que la tente sera bonne - en guise de compromis?

La pratique a montré que la méthode de culture en treillis n’est justifiée que dans les zones protégées du vent. Il est recommandé d'éliminer progressivement les feuilles inférieures à une hauteur de 25-30 cm de la surface du sol.

L'infection par le mildiou des concombres est facilitée par la présence d'humidité goutte-à-goutte sur le dessous de la feuille pendant au moins 6 heures. Pour éviter cela, il est préférable d'arroser le concombre le matin et non le soir, toute l'humidité aura alors le temps de s'évaporer.

Une fois tous les 10-15 jours, augmenter la résistance des plantes à la maladie et accélérer la croissance des pousses latérales donne une alimentation foliaire. Pulvérisé par temps nuageux ou tôt le matin. 15 g d'eau, 15 g d'urée ou 40 g de nitrate de calcium, 3 g d'acide borique, 3 g de sulfate de cuivre et 5 g de permanganate de potassium sont utilisés. L'urée contribue au rajeunissement de la plante, le calcium accélère l'apparition des pousses latérales, le cuivre et le manganèse inhibent le développement de l'oïdium duveteux, le bore favorise une meilleure nouaison. Lorsque les premiers signes de mildiou apparaissent sur les concombres, vous pouvez utiliser une telle mesure pour lutter contre la maladie, comme l’aérosol avec une solution de sérum (3 litres de sérum pour 7 litres d’eau + 1 c. De vitriol de cuivre).

La pratique a montré que le célèbre liquide bordelais est efficace pour lutter contre les maladies du concombre en serre, telles que la péronosporose et la bactériose, lorsque de petits ulcères bruns apparaissent sur les feuilles, puis se dessèchent et tombent, faisant ainsi ressembler la feuille à un tamis. Mais il doit être frais et bien cuit - 10 grammes de sulfate de cuivre et de chaux hydratée sont pris pour 10 litres. Dissoudre séparément le vitriol (de préférence dans de l’eau chaude), séparément - à la chaux. Une solution de sulfate de cuivre est versée dans la solution de chaux filtrée. À ce stade, elle doit être froide, bien mélanger et amener à un volume spécifié avec de l'eau. Le liquide correctement préparé pour le traitement des concombres peronosporoza en serre a une couleur bleue, une réaction neutre ou légèrement acide. Le vert indique une réaction acide et peut causer des brûlures. La collecte du concombre après traitement ne peut pas être antérieure à 5 jours.

En cas de lésion massive due à peronospora, il est nécessaire d'arrêter immédiatement l'arrosage et le pansement pendant une semaine, puis de pulvériser une solution tiède (25 ° C) de liquide de Bordeaux.

La plantation doit ensuite être traitée avec une faible solution d'engrais azotés, meilleure que l'urée, à raison de 1 à 1,5 g par litre d'eau pour stimuler la croissance des pousses latérales. 2-3 traitements en 5 jours prolongeront la période de fructification.

Après la récolte, le lit contaminé doit être nettoyé à fond des résidus de plantes, et les restes doivent être brûlés et le sol traité avec du sulfate de cuivre (3 c. À soupe par 10 litres d'eau). Si possible, calcinez la surface du sol avec un chalumeau ou retirez les 5 cm de la couche de terre supérieure.

Certains jardiniers ont augmenté la résistance à l'oïdium en utilisant des comprimés de métronidazole, qui suppriment les agents pathogènes de plusieurs maladies (2 comprimés par 10 litres d'eau).

Ces photos montrent le traitement du concombre peronospora:

Lutte contre les autres maladies et ravageurs du concombre

L'utilisation de cendres à perfusion peut aider à lutter contre l'oïdium (efflorescence blanche), mais les concombres ne permettent pas d'économiser de l'oïdium.

Contre l'oïdium, on utilise une infusion de molène: 1 kg de molène versez 3 litres d'eau. Après 3-4 heures, filtrer et pulvériser. Si vous insistez pendant trois jours, diluez-le 3 fois avec de l'eau. Une solution de permanganate de potassium (5 g par 10 l) ou de la soude (30–40 g par 10 l) peut également être utilisée contre cette maladie. Lors de toute pulvérisation besoin d'ajouter du savon - 50 g pour 10 litres.

En appliquant des mesures pour lutter contre l'oïdium des concombres, il est conseillé d'utiliser des mauvaises herbes fermentées (non malades) à la place de l'eau lors de la pulvérisation. Ils sont versés avec de l'eau dans un rapport de 1: 2; après 5 à 7 jours, ils sont filtrés et dilués avec de l'eau 1: 8 à 1: 10. Contre toutes les maladies fongiques, il est efficace de pulvériser avec la solution suivante: ajoutez 1 tasse de lait, 10 gouttes d'iode, 10 cuillères à soupe de 10 litres d'eau. l boire des sodas et 50 g de savon de ménage.

De askohitoza, alimentation efficace contre les taches d'olive avec une solution à 0,5% de sulfate de potassium et une diminution de l'humidité. Lorsque la pourriture blanche ou grise apparaît, les parties touchées de la tige sont saupoudrées de charbon broyé ou de craie, les fruits malades sont enlevés et les plantes sont pulvérisées avec une solution composée de 1 g de sulfate de zinc, 2 g de sulfate de cuivre et 10 g d'urée pour 10 l d'eau.

Regardez une photo montrant comment se déroule la lutte contre la périnospore et d'autres maladies du concombre en serre:

Contre les pucerons et les thrips, il est efficace de pulvériser une infusion de cendre de bois pendant 2 jours (3 kg par 10 litres d’eau), une infusion d’ail (150 g de gousses de girofle broyées par 3 l d’eau + 10 gouttes d’ammoniac + 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude et 40 g de savon).

Dans la lutte contre les pucerons efficace et sans danger est la fumigation des plantes avec de la fumée de tabac. Utiliser des produits biologiques pour protéger le concombre des maladies et des ravageurs.

Pourquoi la péronosporose des concombres se développe-t-elle?

La péronosporose peut affecter le concombre et le melon dans le jardin uniquement sous certaines conditions. Le fait est que les champignons responsables de cette maladie ne peuvent infecter une plante que lorsqu'ils se trouvent dans un environnement humide et chaud. Par conséquent, dans la plupart des régions, l’infection des plantes ne provoque généralement pas une baisse importante du rendement.

Les facteurs prédisposant au développement de périnospora comprennent:

  • pluies fréquentes
  • humidité élevée
  • conditions de serre
  • arrosage froid,
  • rosée épaisse,
  • brouillards fréquents,
  • condensat riche dans les serres,
  • mauvaise ventilation de la serre,
  • un grand nombre de mauvaises herbes.

Par temps sec, en règle générale, le développement de périnospora n'est pas observé. Lorsque des conditions favorables sont créées pour la propagation d'un champignon pathogène, presque tous les concombres de la région peuvent en être infectés dès que possible. Les dommages causés aux feuilles par un champignon sont souvent complétés par une maladie telle que la bactériose du concombre, pour laquelle les champignons pathogènes créent un environnement favorable à la reproduction. Les plantes touchées commencent à avoir l'air malade, feuille après feuille étant recouverte de taches brunes et jaunes, ainsi que de pollen blanc, qui ressemble beaucoup à la farine.

En raison des dommages causés aux tissus foliaires par la péronosporose, le processus de photosynthèse est perturbé chez les plantes, ce qui empêche les concombres en formation de recevoir les substances nécessaires. En règle générale, les concombres, qui sont attachés et poussent sur une plante atteinte de peronosporose, ont un poids relativement petit, une forme irrégulière et, en outre, un goût nettement plus mauvais.

Il n’est pas rare qu’un ovaire apparaisse sur une plante complètement atteinte de péronosporose. Les feuilles, qui sont complètement recouvertes de traces de champignons, meurent rapidement et tombent sur le sol, où les spores du microorganisme pathogène peuvent persister longtemps.

À l'heure actuelle, on ignore si les graines prélevées sur des plantes atteintes de peronosporose peuvent être à l'origine de la maladie. Il convient de noter que, lors de l'identification des feuilles affectées par le champignon, celles-ci doivent être cueillies et brûlées, car ce n'est que dans ce cas qu'il est possible de mettre un terme à l'augmentation du nombre de plantes infectées.

Méthodes de lutte contre les concombres de péronosporose

Si des cas d'incidence de cultures de concombre ou de melon par peronospora ont été enregistrés sur un site particulier, il est préférable d'acheter des semences de l'espèce qui ne sont pas susceptibles à cette maladie fongique l'année prochaine.

De nos jours, des espèces de concombre qui ne peuvent pas être touchées par la péronosporose ont déjà été développées. De plus, afin de prévenir les dommages au concombre, il est très important de planter ces plantes chaque année dans un nouvel endroit, car les spores de ce champignon pathogène peuvent persister longtemps dans le sol.

Si la peronosporose frappe les concombres qui poussent dans la serre, il est très important de procéder à une désinfection de haute qualité.

Avec l’aide de désinfectants spéciaux, il convient de traiter toutes les parties de la serre, y compris les supports, sur lesquelles des spores de champignons vivants peuvent rester. En outre, il est préférable d’enlever la couche supérieure de sol et de la remplacer. Le traitement thermique avant la plantation peut contribuer à l'élimination des spores de champignons nuisibles du sol. Pour le traitement thermique, le sol dans la serre ou sur le site où il est prévu de planter des concombres, est aspergé d’eau bouillante.

À l'heure actuelle, il n'existe pas beaucoup d'outils permettant d'éliminer la péronosporose et de guérir les plantes affectées. Le liquide de Bordeaux donne un bon effet, qui est préparé en mélangeant 100 g de sulfate de cuivre, de la chaux acide et 10 litres d’eau.

Les concombres comme le liquide peuvent être pulvérisés après la fin de la phase active de floraison, les fruits peuvent être consommés une semaine après la procédure. En plus des moyens chimiques utilisés pour éliminer le champignon nuisible, il existe des médicaments à base de fongicide.

Il existe des procédures préventives qui empêchent le développement de concombres peronosporoza. Un effet bénéfique est obtenu en pulvérisant des plantes ne présentant pas de signes de maladie avec du lactosérum. De plus, un bon effet donne un mélange d'iode et de kéfir. En règle générale, on prend 2 gouttes d'iode pour 1 litre de kéfir pour la préparation du mélange.

Entre autres choses, le prophylactique est la cendre. Certains jardiniers ont remarqué que saupoudrer les tiges des plantes avec de la cendre réduisait considérablement le risque de développement de la peronospora. En outre, une solution de cendres peut être utilisée, pour la préparation de laquelle on prélève environ ½ tasse de cendres et 1 litre d'eau bouillante. Le traitement de cette solution de plantes est effectué au moins 2 fois, et l'intervalle entre les procédures doit être d'une semaine.

Afin d'éviter la nécessité de fournir des plantes d'arrosage de haute qualité et de l'eau chaude. La prévention totale et le respect de la technologie des plantes en croissance permettent non seulement de prévenir l’apparition de peronosporoza, mais également la bactériose du concombre, ce qui ne réduit pas moins le rendement de manière significative.

Mildiou - Description

Chez les plantes infectées par peronospora à partir du dessus des feuilles, apparaissent des taches huileuses vert jaunâtre de forme anguleuse ou arrondie, limitées par des veines. Ensuite, sur la face inférieure des feuilles, une floraison gris-violet à peine perceptible se forme. Les taches augmentent progressivement, se coalescent et, par conséquent, les feuilles se fanent, se ratatinent et se sèchent, se décomposant en fragments susceptibles d'infecter les plantes voisines. En raison de la mort des feuilles, le processus de nouage des fruits et leur développement ralentit - les fruits deviennent pâles et sans goût. La fausse maladie causée par le mildiou peut être très meurtrière si elle est gravement atteinte.

Le mildiou affecte tous les groupes de plantes cultivées - légumes, fleurs de jardin et d'intérieur, arbres fruitiers et arbustes. Pendant une saison de croissance, l'agent pathogène se forme jusqu'à 20 générations et disperse des millions de zoospores. La propagation du mildiou est favorisée par les insectes nuisibles - aleurodes, pucerons et autres.

Traitement de peronosporoza.

Le traitement de la péronosporose est effectué avec une solution de soufre - 50 à 80 g de la substance sont dissous dans 10 l d’eau et la plante ainsi que le sol qui les recouvre sont traités avec cette composition. Un traitement contre l'oïdium est également effectué avec les fongicides Fitosporin-M, Gamair, Planriz, Alirin-B ou Glyocladin, en les traitant dans un jardin ou un potager avec un intervalle de deux semaines. Un mois avant la récolte, le traitement avec des fongicides est souhaitable pour arrêter et utiliser des remèdes traditionnels contre le mildiou.

Cependant, la lutte contre la péronosporose ne consiste pas uniquement en un traitement des plantes avec des préparations médicinales. Vous pouvez sauver votre site de l’infection en observant les conditions agrotechniques des plantes en croissance et en prenant des mesures préventives contre les maladies et les ravageurs.

Mildiou - prévention.

La protection des plantes contre peronosporoza commence par des mesures préventives. Vous pouvez réduire considérablement le risque de maladies fongiques dans vos plantes en nettoyant la zone des résidus de plantes et en creusant le sol à une profondeur de 25 à 30 cm à l'automne. Si vous devez vous débarrasser des micro-organismes nuisibles au cours de la dernière saison de croissance, traitez le sol avec une solution à un pour cent au printemps. permanganate de potassium ou une solution à deux ou trois pour cent de sulfate de cuivre, assurez-vous de creuser le sol. Le sol peut également être désinfecté avec Fitosporin-M, Gamair ou Alirin-B.

Pour le traitement prophylactique contre la péronosporose des plantes au début du printemps, avant le débourrement, une solution à 7% d'urée, une solution à 10% de nitrate d'ammonium ou une solution à 15% de sulfate d'ammonium sont utilisées. Dans la phase du cône vert, les arbres sont traités avec une solution à 1% de bouillie bordelaise, puis la pulvérisation de cette préparation est répétée après la floraison et dans la phase de formation des ovaires. De plus, après la floraison, les produits biologiques Integral, Gaupsin, Mikosan, Gamair, Fitosporin-M ou Planriz sont utilisés pour la pulvérisation de plantes - une préparation à base de peronospora, qui peut être utilisée pour traiter les plantes même un jour avant l’élimination des fruits.

Pour réduire les risques de maladies des plantes, il est très important d’observer la rotation des cultures sur le site, les cultures revenant à leur lieu d’origine, pas avant 3 à 5 ans. Если же вы из года в год будете выращивать культуру на одном месте, это приведет к накапливанию в почве инфекции и, как к следствию, к ослаблению и болезням растений.

Обрабатывайте семена перед посевом – держите их в течение четверти часа в термосе с водой температурой 45-50 ºC или в однопроцентном растворе марганцовки. Les racines des plantules sont plantées dans une solution de Trichodermine préparée selon les instructions du fabricant avant d'être plantées dans un sol dégagé ou protégé pendant 2-3 heures. Cultivez des variétés et des hybrides résistants aux champignons. Ne compactez pas les atterrissages, et les arbres et les arbustes à temps, éclaircissez - les champignons sont à l'aise dans la foule. Respectez toutes les exigences agrotechniques, menez les activités de protection des plantes à temps. Les spécimens fortement affectés sont immédiatement retirés et brûlés.

Concombres de péronosporose.

Le plus souvent, la maladie à péronosporose apparaît sur les concombres en août - à ce moment précis, la température nocturne commence à baisser et de la condensation se forme sur les concombres, ce qui est un milieu idéal pour la propagation des spores de peronospora. Le mildiou sur les concombres peut survenir dans le contexte d’une carence en potassium, en phosphore ou en excès d’azote dans le sol. La péronosporose des concombres se développe particulièrement rapidement dans les serres, où il existe un environnement favorable à la formation de rosée. Quelles sont les mesures contre la péronosporose chez les concombres? Lorsque les premiers signes de maladie sont détectés, traitez les plantes dans la serre avec une solution de fongicides Ridomil Gold, Efal ou d'oxychlorure de cuivre. En plein champ, il est préférable d’appliquer une pulvérisation de concombres avec les préparations Strobe, Quadris ou Acrobat MC.

Cependant, rappelez-vous que si vous êtes en retard pendant quelques jours, vous n’avez peut-être pas le temps de sauver les plantes de la mort, alors au début de la saison de croissance, établissez un plan de mesures préventives et suivez-le à la lettre. Si vous prenez des mesures préventives, vos concombres seront protégés non seulement de peronosporoza, mais également de la plupart des maladies fongiques. Pour protéger les concombres du mildiou, il vous faut:

  • - faire pousser des concombres résistants au mildiou - par exemple, les variétés Katyusha, Kumir, Photon, Zodiac, Rodnichok, Debut ou Darling,
  • - effectuer un traitement thermique des semences pendant 15 minutes dans de l'eau à une température de 50 ºC,
  • - préparer le terrain pour la plantation - traiter le sol avec Fitosporin-M ou Gamair, puis procéder à des fouilles profondes,
  • - dans la serre, il est nécessaire de réguler l'humidité de l'air. Dès que les taches commencent à apparaître, les feuilles touchées doivent être retirées immédiatement, sans laisser de pétioles.
  • - augmenter la résistance des plantes aux microorganismes pathogènes en introduisant des engrais à base de potassium et de phosphore. Ne surchargez pas le sol avec de l'azote,
  • - traiter les concombres sur une feuille verte avec une solution de préparation biologique Planriz, à base d'extrait d'herbes.

Rosée farineuse

Ce nombre ne passe pas avec les tomates, par expérience personnelle - il n'y a pas de remède à 100% pour les phytophtoras, je traite 2 fois "redomil-gold", j'essaye de planter des variétés précoces très tôt et quand je suis ligoté avec 4-5 pinceaux de tomate, je casse les gourdes pour pouvoir produire une récolte avant la masse invasions de phytophthora - il se révèle de 90%

Les combattre est simple: avec l'aide d'appâts sucrés (sirop) et saupoudrer le sol de cendre ou de chaux. En remarquant les nids de fourmis, vous pouvez les verser avec de l’eau bouillante, les déterrer ou verser beaucoup de kérosène (également de l’huile usée).

Organismes nuisibles au concombre - Puceron du melon

  • Les taches brun foncé et olive sont un signe de cladosporia
  • Le décapage en profondeur des lits, la destruction scrupuleuse des résidus de plantes, l'introduction systématique d'engrais potassiques ne seront pas non plus superflus pour la prévention.

Le plus souvent, les concombres sont atteints de maladies des feuilles qui recouvrent avec le temps leurs pousses, leurs vrilles, leurs pétales de fleurs et leurs ovaires. Lorsque les plantes de pourriture blanche sont complètement recouvertes de mucus et fleurissent. L'infection se développe particulièrement rapidement dans les serres avec des plantations épaissies, une humidité élevée et un air stagnant.

Oignons de péronosporose.

Aux premiers signes de la maladie, il est nécessaire d'exclure immédiatement l'alimentation des oignons organiques et azotés, en continuant d'appliquer uniquement des engrais phosphore-potassium au sol. Il est également nécessaire d'arrêter temporairement d'arroser la zone pour réduire le niveau d'humidité. Comment traiter le mildiou sur la proue? À cette fin, un traitement du lit avec une solution à 1% de liquide de Bordeaux, de suspension d'arbamide ou de polycarbacine est utilisé. Pour la préparation de suspensions dans 10 litres d'eau, ajoutez 30 à 40 g de polycarbacine ou d'arbamide. Après une semaine ou deux, le traitement de la péronosporose est répété. La pulvérisation de Bordeaux liquide doit être arrêtée 3 semaines avant la récolte.

Si vous traitez des oignons avec des produits chimiques, vous ne pouvez pas manger ses verts.

Le mildiou sur le tournesol.

Le tournesol touché par la péronosporose commence à prendre du retard, ses tiges ne s'épaississent pas, le système racinaire reste inexploité, des taches chlorotiques se forment sur le dessus des feuilles et une floraison blanchâtre sur le dessous. Peu de plantes touchées atteignent la phase de floraison et forment des inflorescences réduites avec de petites graines non en développement. Au total, il existe six formes de destruction de cette culture par le mildiou.

Vous pouvez sauver le tournesol de peronosporoza en traitant la plante avec Pictor, Ridomil Gold, Abacus, Amistar Extra et autres. Dans le cas du tournesol pour la protection contre peronosporoza, il est très important d'observer les techniques agrotechniques de la culture et la rotation des cultures.

Le mildiou sur les raisins.

Le mildiou sur les raisins s'appelle le mildiou. C’est la maladie la plus dangereuse des variétés européennes de culture, importée d’Amérique du Nord dans le sud de la France en 1878. Si ce n’est pas le cas, cela peut causer de graves dommages au vignoble. La péronosporose, ou mildiou, infecte les feuilles, le dessus des pousses, les inflorescences, les vrilles, les crêtes et les jeunes raisins.

Il est nécessaire de commencer le traitement du raisin par la moisissure avant l'apparition des premiers symptômes, c'est-à-dire qu'il est nécessaire d'effectuer un traitement préventif de la plante avec Acrobat TOP, Cabrio TOP, Delan et Poliram. Les traitements sont effectués avant la floraison, puis avec une rosée abondante et fréquente, des pluies et une humidité élevée une fois par semaine et par temps sec une fois toutes les deux ou trois semaines. Deux à huit pulvérisations sont effectuées pendant la saison.

Le mildiou sur les roses.

La défaite des rosiers avec l'oïdium duveteux, contrairement à l'oïdium, qui touche d'abord les feuilles des plantes situées à proximité du sol, commence au sommet de l'arbuste. Cela se produit à un moment où les boutons de rose ont encore la taille d'un pois et que la maladie progresse rapidement: hier tout allait bien mais aujourd'hui tout est devenu terrible - les feuilles des roses s'effritent, la vague de floraison est brisée. La peronosporose apparaît sur la rose avec des taches brunes sur les feuilles et si une bordure jaune se forme autour de celles-ci, les feuilles de la brousse tombent instantanément.

Et pourtant, ce n'est pas une maladie mortelle. Si les roses poussent dans la serre, commencez tout d'abord à allumer le chauffage la nuit pour réduire l'humidité de l'air. Vous ne pouvez pas faire cela en plein champ, mais vous pouvez traiter les arbustes avec Ordan, Thanos, Ridomil, Previkur, Acrobat, Consento ou Revus.

Le mildiou sur les plantes d'intérieur

Le mildiou et les plantes d'intérieur peuvent en souffrir - des taches jaunes de forme irrégulière apparaissent sur le dessus des feuilles, le développement de la maladie s'assombrissant et acquérant une nature nécrotique. Sur la face inférieure des feuilles, une floraison grise se noircit progressivement. Les feuilles jaunissent et meurent. La maladie progresse dans les substrats acides et lourds, une mauvaise ventilation et l'étanchéité des appuis de fenêtre ou des étagères aggravent la situation.

Les mesures pour lutter contre les peronospora sur les plantes d'intérieur sont les mêmes que sur les plantes de jardin:

  • - traitement hydrothermal des semences avant le semis (vieillissement des semences pendant 15 minutes dans de l'eau à une température de 50 ºC),
  • - retrait des feuilles malades de la plante,
  • - réalisation de cinq séances de traitement des fleurs à intervalles hebdomadaires avec un pour cent de liquide bordelais ou de fongicides Oxyh, Kuproksat, Ordan, Bravo ou Quadris.

Remèdes à la moisissure en poudre (préparations)

Le mildiou peut être une substance chimique ou populaire. Parmi les préparations chimiques contre la périnosporose, les plus populaires sont:

  • Acrobat MC - fongicide dangereux pour la santé humaine, à action locale ou par contact,
  • Alirin-B - répression biologique des maladies fongiques sur les plantes et dans le sol, similaire à Fitosporin-M,
  • Mélange de bordeaux - dangereux pour la santé humaine, fongicide de contact ayant un large spectre d'activité,
  • Hamair - un bactéricide biologique qui supprime les maladies fongiques et bactériennes dans le sol et les plantes,
  • Glyocladin - Un fongicide biologique qui supprime les agents pathogènes fongiques. L'analogue de la trikhodermine,
  • Oxy - fongicide de contact systémique à large spectre d’actions, dangereux pour la santé humaine,
  • Polycarbine - fongicide systémique à action protectrice et thérapeutique pour les cultures fruitières et légumières,
  • Bravo - fongicide de protection et de contact d'une durée de 10 à 14 jours,
  • Previkur - un fongicide systémique à large spectre d'activité contre le pourridié et la peronosporoza,
  • Ordan - fongicide à action systémique par contact, moyennement dangereux pour la santé humaine,
  • Ridomil Gold - fongicide systémique par contact dangereux pour la santé humaine,
  • Trichodermine - fongicide biologique pour le traitement et la prévention des maladies des racines des plantes ornementales et des plantes d'intérieur,
  • Fitosporin-M - fongicide microbiologique à action de contact pour protéger les plantes contre les maladies fongiques,
  • Kvadris - fongicide à action thérapeutique et prophylactique systémique, ayant la propriété unique de prolonger la fructification des cultures pendant 2 à 3 semaines,
  • Revus TOP - un fongicide qui protège et soigne les plantes contre les maladies fongiques.

Remèdes populaires pour lutter contre le mildiou

Lorsque les fruits des arbres, des baies et des légumes commencent à mûrir, le traitement avec des produits chimiques toxiques pour l'homme doit être arrêté et les plantes doivent être traitées avec des remèdes populaires pour lutter contre le peronospora.

Quels moyens, avec le temps, vous pouvez utiliser pour détruire le blanc?

Vous pouvez verser un litre de lait écrémé dans 9 litres d'eau, ajouter 10 gouttes d'iode à 5% à la solution et vaporiser les plantes avec cette composition.

Deux verres de cendre de bois pour brasser deux ou trois litres d'eau bouillante, puis passez le liquide dans une serviette pliée 3 à 4 fois et versez-le dans un seau d'eau.

Une solution de 1-2 g de permanganate de potassium (permanganate de potassium) dans 10 litres d’eau est efficace contre les peronosporoza sur les plantes.

Au stade initial, vous pouvez influer sur le développement de la maladie en traitant les plantes à l'aide d'extrait de pelure d'oignon: versez 200 à 300 g de pelures d'oignon dans un seau d'eau, portez à ébullition, laissez infuser deux jours, filtrez et utilisez pour la pulvérisation.

Comme le fumier développe une grande quantité de microorganismes pathogènes bénéfiques pour la microflore, il est possible de préparer un médicament contre la peronosporose: une partie de la molène est versée avec trois parties d'eau, prélevées pendant 3-4 jours, filtrées avec soin, la quantité de liquide est ajustée à 7-8 litres traitement des feuilles le soir ou par temps nuageux.

Cladosporiose

Les jardiniers professionnels recommandent de suivre certaines règles de plantation et de culture pour éviter des problèmes et des soins supplémentaires par la suite. C’est à partir de ces simples conseils que l’on devrait commencer à considérer les maladies du concombre et que la lutte contre elles ne semblera pas terrible et sans fin.

Les plantes sont exposées aux maladies dangereuses à différents stades de développement. Les concombres ne font pas exception. Le mildiou est une maladie courante du concombre. Un traitement et une prévention rapides aideront à préserver la récolte.

Cultivez ces hybrides moins susceptibles à cette maladie (Katyusha, Debut, Rodnichok, Miel, Idol, Zodiac et Photon). Ces variétés sont cultivées à la fois en plein champ et en serre. La variété la plus populaire de concombres cultivés en pleine terre est le Phoenix 640.

Maladies du concombre photo traitement de la feuille pour fusarium

Les maladies des concombres en images que vous pouvez voir sur cette page. En plus de ce qui précède, il existe d’autres infections non moins désagréables. Afin de minimiser les risques d'infection, il est nécessaire de respecter les pratiques agricoles: temps pour nourrir, désherber, desserrer les plantes, ainsi que pour prévenir l'épaississement. Dans ce cas, les concombres resteront en bonne santé et vous ne récolterez que de bonnes récoltes en serre et en plein champ.

Ne pas verser les tomates. Couper toutes les branches inférieures et ventiler la serre. Et cette coupe vous passera par)

  • Les insectes ont peur de la lumière du jour, ils choisissent donc de se régaler de verdure et de chair fraîches la nuit. La litière sombre et les traces brillantes caractéristiques des limaces ne contribuent pas non plus à améliorer la qualité de la récolte.
  • Lorsque les pucerons ont déjà attaqué les plantes, vous pouvez les vaporiser avec une infusion d’herbes fermentée (1 kg est infusé dans 10 litres de liquide en 24 heures) ou une suspension de cendres (10 litres d’eau, 50 g de copeaux de savon, 200 g de cendres).
  • Cette maladie s'appelle également la tache d'olive, qui peut se propager directement par l'air, infectant des zones avec des concombres lors des opérations d'irrigation ou des pluies.

Puceron de la courge

Pour que les maladies du concombre, dont les photos figurent dans l'article, n'empêchent pas l'enracinement et la croissance, il est nécessaire de privilégier les variétés résistantes.

La moisissure est une maladie commune. Pour détecter la maladie sur la plante, vous pouvez regarder les feuilles - elles sont couvertes de fleurs blanches. Au début, les feuilles deviennent blanches, puis elles sèchent et meurent. La rosée farineuse se propage rapidement lorsque la température baisse et lors d'un arrosage à l'eau froide. Il est nécessaire de combattre la maladie dès les premiers signes.

Tétranyque

La peronosporose étant une maladie fongique, sa reproduction se produit par la propagation de spores, ou plus précisément de zoospores. Leur forme unique de flagelles leur permet de se déplacer dans un liquide. Et chaque arrosage d’une plante favorise leur reproduction favorable et l’infection de toutes les nouvelles plantes.

Le concombre est un légume très ancien. Il est apparu il y a plus de 6 mille ans. Initialement, il était cultivé dans les régions tropicales et subtropicales de la Chine et de l'Inde. Ce produit est un véritable entrepôt de vitamines. Il contient des vitamines des groupes B et C, du potassium, du phosphore, du fer, du magnésium et contribue également à l'absorption rapide des graisses animales. Par conséquent, les plats de viande sont très bien combinés avec des salades ou des coupes, qui incluent ce légume utile. Mais malheureusement, chaque année, la croissance du concombre devient un processus de plus en plus difficile.

Mouche blanche

Détruire les parasites aidera les sites de fouilles réguliers et leur pollinisation avec de la cendre ou de la craie. Vous pouvez également essayer de créer des abris spéciaux dans lesquels les limaces trouveront un refuge et de les collecter pendant la journée. Il est également recommandé de traiter le lit de concombre avec du métaldéhyde.

Le tétranyque se reproduit par temps chaud

Le mildiou, comme on l’appelle peronosporose, peut se propager rapidement en raison de la présence fréquente de brouillard, de rosée abondante, d’arrosage trop froid et de changements de température.

La maladie est dangereuse pour le système de la rougeole, car une partie du rhizome meurt, la tige elle-même devient pourrie et la plante meurt juste avant les yeux. La pourriture des racines est causée par le temps froid, un sol lourd et trop humide et des semences de mauvaise qualité. Presque toutes les maladies du concombre de nature infectieuse sont dangereuses car l'agent pathogène peut être présent sur les planches, dans les serres ou ne pas récolter les résidus de plantes pendant une longue période.

Faire face à la maladie aidera à pulvériser une solution spéciale. 10 litres d'eau tiède, vous devez prendre 1 litre de molène liquide et 1 cuillère à soupe. cuillère d'urée. La solution doit être bien agitée et filtrée. Les feuilles sont pulvérisées du côté inférieur et supérieur.

Il est très important d'accroître la résistance des plantes à d'éventuelles maladies en les fertilisant avec des substances minérales et organiques.

Les spores de ce champignon peuvent même être les graines d'une plante. Et pire encore, les parasites peuvent survivre avec succès à l’hiver grâce aux feuilles tombées au sol l’année dernière. Perinospora peut affecter une plante à tous les stades de son développement, de la croissance des premiers feuillets à la période de maturation.

Il existe de nombreuses maladies et de nouvelles apparaissent qui empêchent sa croissance, sa productivité et même la mort de la plante. Les maladies infectieuses inhibent la croissance d’une plante, qu’elle soit en plein champ ou en serre. Aujourd'hui, nous allons discuter de cette maladie en tant que périnospora.

quelles mesures préventives sont nécessaires pour que, l'an prochain, les tomates et le mildiou des concombres ne s'attaquent pas au mildiou

Les maladies fongiques et virales chez les plantes résultent de l’épaississement des plantations, de la forte humidité et de la mauvaise aération du sol. Éliminez ces problèmes et vous oublierez non seulement le phytophthora et l'oïdium, mais également de nombreuses autres maladies. Et bien sûr, la prévention est nécessaire - préparation des semences, traitement post-plantation des semis, relâchement. Aller

Le traitement de diverses maladies du concombre et la lutte antiparasitaire n’est pas un processus facile, mais une approche sérieuse de toutes les mesures et une prévention opportune le simplifieront considérablement et donneront une excellente récolte.
​Обустраивается на нижних сторонах листьев и, оплетая их тонкой паутиной, питается соком, чем может нанести существенный урон всем насаждениям. Жаркая погода идеальна для размножения клещей.​

Болезни растений: мучнистая роса и пероноспороз

Le développement des plantes et l’émergence de la culture interfèrent souvent non seulement avec des insectes nuisibles, mais aussi avec diverses maladies: oïdium, peronosporose, kagatnaya pourriture, coccomytose, anthracnose, rouille et de nombreuses autres maladies fongiques.

Dans cet article, nous parlerons de la façon de traiter le mildiou et du traitement du mildiou (remise en suspension).

La rosée farineuse est l’une des maladies fongiques les plus courantes affectant les cultures de citrouilles. On le trouve généralement dans les serres et les foyers, mais dans des conditions météorologiques favorables (température et humidité de l'air élevées), il se répand rapidement sur un terrain dégagé.

La périnosporose affecte les concombres, les melons, les citrouilles, les pastèques et les plantes de la famille des brumes. Plus souvent que d'autres plantes, le persil, le panais, le céleri, l'aneth, ainsi que les concombres, les courgettes, les choux, les pois, les oignons et les betteraves sont infectés par cette maladie.

Comment traiter le mildiou et la photo peronosporoza

La péronosporose affecte les feuilles des plantes. Il se développe à la fois en terrain clos et ouvert et conduit souvent à la mort des plantes.

Faites attention à l'oïdium - il s'agit tout d'abord de taches grasses sur les feuilles, qui deviennent ensuite brunes. Sur la face inférieure visible des spores violettes visibles des champignons. L'agent pathogène peut être stocké dans le sol et les résidus de plante pendant 5-6 ans. Aucune variété résistante aux maladies.

L'humidité et la température élevées de l'air contribuent à la propagation de la périnosporose. Par conséquent, un microclimat optimal doit être maintenu pour la protection des plantes de serre. L'humidité ne devrait pas être supérieure à 80% et la température la nuit ne devrait pas être inférieure à 20-22 ° C. Le mildiou pouvant être stocké dans le sol et sur les résidus de plantes, il est nécessaire de procéder à la fouille du sol en automne et de brûler les résidus de plantes.

Pour protéger les cultures de citrouilles contre la péronosporose, elles sont pulvérisées avec une solution à 0,4% d’oxychlorure de cuivre, une solution à 0,4% de polycarbacine ou une bouillie bordelaise. Pour sa préparation, mélanger 100 g de chaux et 100 g de sulfate de cuivre avec 10 litres d'eau. Avant de planter dans un sol dégagé, il est recommandé aux jeunes plants d’alimenter du nitrate d’ammonium.

Lorsque vous cultivez dans des serres, il est important d'éviter les changements brusques de température.

Une humidité élevée est également nocive pour les plantes sous le film.

Galerie de photos: oïdium et périnospora (cliquer pour agrandir):

Lutte contre les maladies du concombre

La lutte contre les maladies du concombre reste d'actualité pour les jardiniers des régions où la culture de ce légume est prédominante en serre. Au moindre manquement à l’agrotechnologie et aux règles de soins, de nombreuses maladies du concombre apparaissent. Ceux-ci peuvent être la pourriture des racines, l'oïdium, la tache olive, la bactériose et bien plus encore.

Maladies du concombre et leur traitement: ascochite du concombre

Les maladies du concombre et leur traitement nécessitent un diagnostic préalable approfondi. Ascochite Concombre - est l'une des maladies les plus dangereuses du concombre. Elle se manifeste sous forme de séchage de la tige avec l'apparition de perforations sombres (fissuration longitudinale) particulièrement dangereuse à la racine. De petits points de sporulation pycnidiale sont visibles sur les zones touchées. Les conidiospores volent dans l'air, causant des dommages aux plantes en bonne santé partout ou aux parties saines de la plante. La source d'infection peut être les graines, les débris de plantes dans le sol, ainsi que les parties affectées des plantes déjà plantées. La maladie est systémique, c’est-à-dire que le principe infectieux se développe à l’intérieur de la plante. L'agent pathogène est stocké dans des résidus de plantes principalement sous forme de pycnides. L'infection des semences est également possible. Dans ce dernier cas, la maladie se développe à partir de la racine du col jusqu’à la tige, entraînant le dessèchement de ses parties et de ses cils. Si les conditions pour la culture du concombre sont généralement défavorables, l'infection ne fera pas que monter, mais descendra également à la racine, provoquant la pourriture des racines, entraînant la mort rapide des plantes. La nocivité de l'askohitose s'exprime dans la dessiccation des feuilles et des tiges, ce qui conduit à une réduction de la période de formation des fruits et à une baisse du rendement.

Le développement de la maladie est favorisé par une humidité de l'air élevée dans le contexte d'un état généralement affaibli des plantes, alors que la période d'incubation peut être de 4 jours. Avec le développement intensif de l'ascohitose, un enrobage gris mycélien apparaît sur les pointes du fruit, qui est considéré à tort comme une pourriture grise. En effet, les plantes fragilisées par l'ascochytose, et en particulier les fruits, sont atteintes d'une infection secondaire sous la forme de sporification de champignons saprophytes du genre Penicillium ou du genre Botrytis.

Souvent, chez les plantes de concombre atteintes d'ascohitoz, on peut remarquer l'apparition de gouttelettes troubles d'exsudat causées par la lésion secondaire du concombre causée par une bactérie du genre Ervinia.

Pour lutter contre l'agent pathogène, on utilise généralement des pâtes spéciales contenant des préparations de contact (Rovral et Strobilurines). La pâte est appliquée sur la zone touchée avec capture de la partie saine de la plante et affecte donc non seulement l'apparition de l'agent pathogène, mais empêche également la formation de spores (sporulation), ce qui empêchera la propagation des spores dans la serre.

Protection des concombres contre les maladies: mildiou des concombres

La protection des concombres contre les maladies nécessite également une attention particulière. Parmi eux se trouve l'oïdium du concombre (peronosporose). C'est l'une des maladies les plus dangereuses du concombre. Il se manifeste d'abord dans les conditions de terrain dégagé, en particulier les années avec un climat instable et humide, en particulier lorsque les variations de température quotidiennes changent brusquement pendant 5 jours (à la journée à 25 ° C et plus, et à 12 ° C la nuit), puis il est détecté dans les structures de la zone protégée. sol. Le retrait de la pellicule plastique de l'abri à ce moment-là, la précipitation de pluie froide et l'arrosage à l'eau froide - tout cela conduit à la défaite des plantes dans les serres et les abris, ainsi qu'à une augmentation ultérieure de la maladie.

Sur les feuilles, les symptômes de la maladie apparaissent par le haut sous la forme de taches anguleuses arrondies jaunâtres et sur le côté inférieur - sous la forme d'une floraison blanchâtre-grisâtre des organes de l'araignée du champignon. Les spores mûres sont capturées par les courants d'air, se répandent dans tout le volume des planches, des abris ou des serres et provoquent l'infection de nouvelles feuilles et de nouvelles plantes. Bientôt, les feuilles rétrécissent, brunissent, sèchent et tombent. Avec l’augmentation de l’humidité, en particulier dans les serres, la maladie se manifeste également sous forme de pourriture des feuilles.

La nocivité de la maladie s'exprime par la mort prématurée des feuilles, ce qui raccourcit considérablement la période de formation des fruits, ce qui conduit naturellement à une diminution de la productivité des plantes et à une baisse du rendement. Dès les premiers signes de maladie, les arrosages et les repas sont arrêtés (ils ne doivent pas être administrés du tout pendant 7 jours) et les plantes doivent être saupoudrées d'oxyhom (2 comprimés ou 20 g par 10 litres d'eau).

Vous pouvez activement freiner le développement de la maladie en pulvérisant un médicament biologique - la pseudobactérine (rhizoplan) - sur les plantules et au début de la fructification (2 cuillères à soupe par 10 litres d'eau) l'après-midi. L'infection persiste sur les débris végétaux âgés de moins de 7 ans. Il est donc nécessaire d'éliminer soigneusement les débris végétaux et d'en détruire toutes les parties. Il est également souhaitable de ramener les serres et les abris pour concombres au lieu de culture précédent au plus tôt dans 7 ans.

Anthracnose de concombre

Concombre anthracnose. La maladie se manifeste dans tous les organes des plantes de concombre en surface, quel que soit leur âge, à la fois en pleine terre et dans les serres. Les feuilles forment des taches arrondies, vagues et brun jaunâtre qui, après séchage, se dessèchent. En conditions humides, des coussinets rosâtres peuvent être formés à partir des organes de sporulation du champignon (conidies) sur les taches. Sur les tiges et les pétioles, des taches se manifestant sous forme d'ulcérations, de dépressions et de formes oblongues - la tige est souvent fissurée à ces endroits, entraînant la mort de la plante. Les taches sur le fruit sont déprimées. Au début, elles sont petites, mais à mesure qu’elles augmentent, elles se transforment en ulcères et s’installent sur un concombre en cercles concentriques. La nocivité de l'anthracnose se traduit par une diminution de la surface d'assimilation et une perte de plantes, entraînant une baisse du rendement et une dégradation de la qualité du produit.

Une humidité élevée (90% et plus) et une température élevée (jusqu'à 27 ° C) contribuent au développement de l'anthracnose. Dans ce cas, les symptômes de la maladie commencent à apparaître après 4 jours. Lorsque l'humidité de l'air diminue, le développement de la maladie est inhibé et, lorsque l'humidité de l'air est égale ou inférieure à 55%, aucune infection ne se produit.

La lumière directe du soleil ralentit également considérablement le développement de l’infection, raison pour laquelle l’infection se manifeste le plus souvent par des atterrissages plus épais et des zones ombragées.

L'agent infectieux responsable de l'infection reste sur les restes de plantes; par conséquent, les serres et les plates-bandes doivent être soigneusement retirés de ceux-ci, puis brûlés.

En outre, l'apparition de l'infection est détectée dans les graines récoltées à partir de plantes malades. Par conséquent, les graines doivent être prélevées uniquement sur des plantes saines ou achetées dans des magasins spécialisés.

Les mesures de protection sont fondamentalement les mêmes que celles contre l'oïdium, la peronosporoza et l'ascochytose.

Bactériose du concombre

Bactériose du concombre (taches angulaires). Les agents responsables de l'infection (bactéries du genre Pseudomonas) infectent tous les organes extérieurs pendant la saison de croissance. La maladie est particulièrement prononcée dans les serres à film ou sous les couvertures de film. Des taches angulaires apparaissent sur les feuilles, délimitées par des veines. Au début, ils semblent être gras, puis ils deviennent marron clair. Sur la face inférieure de la feuille, des gouttelettes de liquide trouble apparaissent à certains endroits (la turbidité est due à l'accumulation de bactéries). Lorsqu'il pleut ou qu'il est mal irrigué, les bactéries éclaboussées se propagent à travers d'autres feuilles et plantes, ce qui peut entraîner une destruction massive des plantations. Pendant la saison de croissance, les bactéries se propagent également à l'aide du vent et des insectes. L'agent pathogène pénètre dans la plante par des passages naturels (par exemple, à travers les stomates) ou par de petites plaies infligées, notamment par des insectes.

Par temps sec, les gouttelettes contenant les bactéries sèchent et les taches deviennent pour ainsi dire recouvertes d'une croûte blanchâtre (des tissus morts peuvent tomber sous celle-ci). Sur les pétioles des feuilles et sur les tiges, des taches longitudinales brunes se forment, ce qui entraîne la suspension de la croissance, la chute des feuilles et les tiges cassées. Des taches peu profondes, aqueuses et incolores apparaissent sur les fruits, qui se transforment rapidement en ulcères arrondis. En eux, dans des conditions humides, des gouttelettes troubles sont également perceptibles. La zone touchée ne grossit pas, le fœtus devient laid.

La nocivité s'exprime par la perte de plants (ils pourrissent), par une nette diminution de la surface de la surface photosynthétique et, par conséquent, par une détérioration des processus d'assimilation, un retard de croissance, une baisse du rendement et une dégradation de la qualité des fruits. L'agent infectieux en cause persiste dans les résidus de plantes à la surface du sol. Si les restes sont enterrés ou labourés, ils pourrissent plus rapidement, provoquant la mort des bactéries.

Concombre point olive

Tache brune ou olive de concombre. Cette maladie affecte les fruits de différents âges, en particulier dans les serres à film. Sur eux apparaissent des ulcères arrondis et profonds, initialement jaunâtres, puis noirs, les fruits se courbant, perdant leur présentation.

La maladie se développe fortement avec une baisse périodique de la température dans la serre à 17 ° C et à un taux d'humidité élevé (92–97%). Par exemple, en plein champ, les signes de la maladie apparaissent généralement vers la fin de la saison de croissance, avec un fort refroidissement et l’apparition d’une rosée abondante.

L'infection est stockée sur des débris végétaux, dans le sol, sur les sols intérieurs des serres, dans l'inventaire.

Limite la maladie et, avec une mise en œuvre soignée, empêche l’apparition de la maladie. Les activités suivantes: l’alternance des cultures (rotation des cultures). Destruction de résidus végétaux, désinfection annuelle en serre (avec des damiers ou du soufre - 100 g / m3), élimination des fruits dès les premiers signes de maladie, maintien de la température dans la serre depuis la transplantation des plants à un niveau non inférieur à 18 ° C, les courants d'air ne doivent pas être autorisés pendant la ventilation.

Pourriture des racines de concombre: traitement

Pourriture des racines du concombre. Les plantes fruitières adultes en serre sont les plus touchées par cette maladie. Les feuilles de concombre, en partant du niveau inférieur, s'estompent, virent au jaune et s’accrochent. La partie basale de la tige et les racines deviennent brunes et déchiquetées, tandis que les jeunes racines fibreuses ne sont pas formées. Les plantes sèchent et meurent complètement.

La pourriture racinaire du concombre se retrouve sur les semis sous forme de brunissement et d’amincissement des tiges et des racines, tandis que les cotylédons et les jeunes feuilles se flétrissent, ce qui entraîne également la mort des plantes.

Les agents pathogènes, principalement les champignons du genre Fusarium, ne s’installent que sur les plantes affaiblies pour une raison quelconque. En raison de fortes fluctuations des températures diurnes et nocturnes, lors de l'arrosage avec de l'eau froide, lors de la prise de quantités excessives d'engrais azotés, à des températures élevées (35 ° C) et une humidité du sol élevée, avec une diminution importante de la température du sol inférieure à 17 ° C, etc.

L'infection peut être transmise aux serres avec des mélanges de sol lors du remplacement du sol ou lors de son entrée dans des vêtements et des chaussures sales. Plus tard, il est stocké et s'accumule dans le sol.

Parmi les mesures de protection qui limitent le potentiel infectieux dans la serre, il est nécessaire de procéder soit à la désinfection du sol (très pénible et coûteuse), soit au remplacement du sol (qui, bien que difficile, est tout à fait abordable). Pour le traitement de la pourriture racinaire du concombre et l'augmentation de la moisissure du sol afin d'empêcher la pourriture racinaire, il est nécessaire de fabriquer un produit biologique "Trichodermine" (produit à partir du champignon Trichoderma, antagoniste résistant du champignon Fusarium). En outre, il est nécessaire d'observer strictement les modes de culture des plantes nécessaires.

Galerie de photos: maladies du concombre (cliquez pour agrandir):

Comment traiter le mildiou (péronosporose)?

Le symptôme principal du mildiou sur le concombre (voir photo) est la présence de taches jaune-vert recouvrant la majeure partie de la feuille. Ils sont encore pris pour des traces de pluies acides. Une floraison gris-violet apparaît à partir du bas de la feuille, à la suite de quoi elle se dessèche complètement et s'effrite. Le mildiou des concombres affecte les plantes, quel que soit leur âge. Il est caractéristique dans la plupart des cas de faire pousser des concombres en pleine terre.

Les conditions préalables à l’émergence et au développement de périnospora sont une humidité et une température de l’air élevées allant jusqu’à 16-180ºC. La maladie se développe avec de petites gouttelettes sur une feuille.

Les différends peuvent maintenir longtemps leur activité dangereuse dans le sol, il est donc très difficile de les combattre. En cas de manifestation de périnospora ou de mildiou sur les concombres, les mesures de contrôle doivent inclure l'utilisation de certains médicaments contenant du cuivre (Bordeaux liquide, Ridomil Gold, Oksihom). Ces agents sont efficaces en tant qu'agent prophylactique.

Si les concombres sont affectés par le mildiou, le traitement est effectué avec la préparation «Rizoplan». Il est basé sur les cellules vivantes de certaines bactéries. Ils sont absolument inoffensifs pour l'homme, mais désastreux pour les litiges liés à l'oïdium. Le médicament ne s'accumule pas non plus dans le sol, mais se décompose immédiatement.

En plus des médicaments traditionnels, vous pouvez appliquer le mildiou sur les concombres et les remèdes traditionnels - le lactosérum. Elle a pulvérisé les feuilles.

Comment la tache d'olive (cuodosporiose) apparaît-elle sur les concombres?

L’apparition de taches d’olivier (voir photo) doit être observée au cours de la seconde moitié de l’été, alors que les concombres ont déjà complètement formé un arbuste. Manifeste une tache d’olive sur les fruits sous la forme de taches de couleur olive (marron) avec une floraison. La maladie se propage rapidement et si vous n'effectuez pas de traitement, vous pouvez perdre toute la récolte.

Ce type de maladie est plus caractéristique des conditions de serre. Les spores de la cladosporie sont résistantes au microclimat de la serre. Vous devez donc commencer immédiatement à lutter contre cette maladie.

Si des taches d’huile d’olive sont observées, les mesures de contrôle doivent inclure un nettoyage en profondeur de toutes les surfaces de la serre avec un désinfectant ne contenant pas de chlore. En aucun cas, ne pas arroser les concombres avec de l'eau froide, et lors de la première détection de la maladie en général, vous devez arrêter d'arroser la plante pendant 3-4 jours.

Le traitement de la maladie du concombre en plein champ se fait par l’utilisation de solutions contenant un mélange de cuivre et de bordeaux additionnées de savon liquide.

Afin de prévenir l'apparition de la tache d'olive, une culture devrait être remplacée dans les zones touchées.

Qu'est-ce qu'une mosaïque de concombre de plein champ?

La mosaïque de concombre ordinaire (voir photo) se développe le plus souvent dans un sol dégagé. Les symptômes de la maladie sont des taches jaune-vert sous la forme d'une mosaïque. Avec le développement de la maladie, les feuilles des concombres se courbent, deviennent ternes, se dessèchent et tombent. Les fruits deviennent très durs. Sous l'influence de la maladie, l'immunité de la plante est tellement affaiblie qu'avec une forte diminution de la température de l'air, le buisson cesse tout simplement de grandir et meurt rapidement.

Le danger de cette maladie réside dans sa résistance au froid. Les spores d’une mosaïque ordinaire des champs peuvent facilement survivre à l’hiver et au froid dans les systèmes racinaires des plantes de réserve (chardon, du quinoa, du pou du bois, du liseron, de l’herbe de blé). Это трудновыводимые сорняки, поэтому бороться с данным вирусом очень сложно. Можно применить способ выращивания огурцов в пластиковых бутылках. Он абсолютно не сложный и растения при этом не поражаются полевой мозаикой в 94% случаев.

Чем обрызгивать огурцы от болезни? При обыкновенной мозаике огурца лечение заключается в опрыскивании кустов молочной сывороткой. Dans les cas graves, cela se fait avec une substance concentrée, et dans les mesures prophylactiques et aux premiers stades de la maladie, le sérum doit être dilué avec de l'eau dans des proportions de 1: 2. Le traitement des concombres contre les maladies des remèdes populaires donne très souvent un résultat positif et durable.

Mosaïque mouchetée verte et blanche

Concombre vert et blanc en mosaïque (moucheté) - l’une des infections les plus courantes. Les symptômes de la maladie sont des feuilles ratatinées avec des endroits gonflés, ainsi que des zones de couleur verte ou blanche. Les taches blanches sont dans une phase progressive. Dans ce cas, traiter avec la maladie est très difficile.

Lorsque le stade est négligé, les arbustes à concombre atténuent leur croissance. Les feuilles s'affaiblissent et commencent à se faner par endroits. En conséquence, les fruits deviennent très mous et leurs goûts se détériorent. Un foyer de maladie peut déclencher une forte augmentation de la température de 220 ° C à 300 ° C.

Cette maladie virale dangereuse est transmise par des outils non traités, des résidus de plantes, et elle est simplement stockée dans le sol. Pour lutter contre cette maladie, les jardiniers choisissent des variétés résistantes à la maladie (principalement des hybrides pour terrains ouverts ou fermés).

Les soins sont la meilleure mesure pour se débarrasser de cette maladie du concombre. Il est nécessaire d'éliminer les pousses et les feuilles atteintes à temps et de les brûler immédiatement. En outre, pour la prévention peut être pulvérisé buissons avec une solution légère de lactosérum.

Comment traiter la pourriture grise du concombre?

La pourriture grise sur les concombres (voir photo) est un type de maladie virale qui se manifeste pendant la période de fructification active. Les feuilles, les tiges et les fruits peuvent apparaître de couleur grise, en particulier dans les entre-nœuds. L’environnement le plus favorable à son développement est une zone densément plantée d’un potager ou d’un lit.

Le fait est que les concombres qui poussent très près les uns des autres commencent à pourrir en raison de leur incapacité à pousser à l’étroit.

Comment traiter la moisissure grise sur les concombres? L’événement médical est l’enlèvement rapide des feuilles malades et de pans entiers de la tige. Dans certains cas, il est nécessaire de retirer tout le buisson. La lutte contre la moisissure grise sur les concombres consiste également à appliquer une substance spécialement préparée (craie au manganèse) sur les plaies des feuilles enlevées. La consistance d'un tel remède doit être visqueuse et avoir un ton rose pâle.

Pourriture des racines de concombre

Le pourridié des concombres (voir photo) est que les signes de la maladie ne sont pas immédiatement visibles car ils affectent le système racinaire de la plante. Le premier signe de cette maladie est un flétrissement des buissons. Dans ce cas, vous ne pouvez pas commencer à arroser la plante, cela le blessera encore plus.

Comment sauver les concombres de la pourriture des racines? Dans les premiers stades de la manifestation de la maladie, le système racinaire doit être légèrement exposé (pour ce faire, assouplissez légèrement le sol autour de lui). Le traitement de la pourriture racinaire des concombres consiste à saupoudrer les parties affectées avec une composition spécialement préparée (charbon, craie et cendre). Une solution de sulfate de cuivre et d'oxychlorure de cuivre peut également aider à lutter contre le pourridié des concombres.

Après des mesures thérapeutiques, les racines et une partie de la tige doivent être aspergées de sol propre, sec et non affecté. L'arrosage peut commencer dès les premiers signes d'amélioration de la croissance des plantes.

Vjacheslav Goryainov

Les ravageurs et les maladies causent de graves dommages aux concombres, surtout lorsqu'ils sont cultivés à l'intérieur. Cela est principalement dû aux caractéristiques spécifiques de leur culture dans de petites serres amateurs. Ce manque de rotation des cultures élémentaires, un ensemble limité de cultures, le manque de médicaments et de compétences élémentaires pour lutter contre les principaux ravageurs et maladies.

La rosée farineuse est une maladie nocive répandue des concombres dans les serres. Elle provoque des dégâts particulièrement importants en présence d'humidité élevée, en particulier de fréquentes rosées et de fortes variations de température, une ventilation insuffisante, un arrosage avec de l'eau froide, etc. La maladie provoque une forte diminution du rendement et une réduction importante de la période de végétation.

La maladie affecte souvent les plantes à fruits. D'abord, sur le dessus des vieilles feuilles, puis sur le dessous, des taches arrondies sont formées, recouvertes d'un revêtement poudreux blanc. Ensuite, ils augmentent en taille, apparaissent sur la face inférieure des feuilles, couvrant toute la feuille. Les feuilles malades deviennent légères, fragiles, se lèvent et sèchent rapidement. Avec une forte défaite, une patine peut également apparaître sur les pétioles et les tiges. Dans le même temps, certains cils peuvent même se dessécher.

La rosée farineuse se développe particulièrement rapidement s'il y a de l'humidité dans la serre. C’est pourquoi les premiers foyers de la maladie apparaissent souvent près des évents, des verres brisés, où des gouttelettes d’humidité tombent à la surface des feuilles. Dans les serres, la maladie progresse rapidement à une température de 20-25 ° C et une humidité relative de plus de 80%.

Vaincre l'oïdium est difficile, mais possible, si vous utilisez l'ensemble des agents de prévention et d'éradication.

Tout d’abord, c’est le respect de la rotation des cultures de jardin lorsqu’on cultive des concombres en pleine terre et dans des serres à deux serres, où poussent tour à tour concombres et tomates. Il est très important de cultiver des variétés et des hybrides de concombres, relativement résistants à l'oïdium. À propos, l'ensemble de ces variétés dans le commerce est assez solide. Mais soyons honnêtes et essayons de nous rappeler - est-ce que cela nous a intéressé lorsque nous avons choisi une variété?

Non moins important est le nettoyage des serres et des serres à l'automne des résidus de plantes et des mauvaises herbes et leur destruction immédiate, suivi de la désinfection de la serre entière avec de l'eau de javel ou de leur fumigation avec des briquettes de soufre. Il est également très important de creuser en profondeur le sol à l’automne ...

Lorsque les premières traces de plaque poudreuse apparaissent sur les feuilles, elles doivent être saupoudrées d'une solution de molène: 1 litre de molène liquide et 1 cuillère à soupe de 10 litres d'eau tiède (25 ° C) sont extraits de l'eau. cuillère d'urée. La solution doit être bien mélangée, égoutter et pulvériser les feuilles le matin par temps chaud. Les feuilles doivent être traitées à partir du pulvérisateur à partir du bas et du haut. Aide à polliniser les plantes finement grises. Pour ce faire, versez du soufre dans un sac de gaze à trois couches et pollinisez les plantes pendant la journée par temps ensoleillé, à une température de l'air de 23 à 28 ° C. Lors du traitement dans une serre, il est nécessaire de fermer les bouches d'aération et les portes ainsi que les concombres du jardin dans la couverture de sol ouverte avec un film pendant 2 heures. Un bon résultat est obtenu en pulvérisant sur les plantes une solution de permanganate de potassium (1,5 g pour 10 litres d’eau). Une méthode efficace contre le mildiou consiste à pulvériser sur les plantes du soufre colloïdal, à raison de 40 g, par 10 litres d’eau. Dans ce cas, le traitement est effectué par temps nuageux.

Un moyen plus fiable de lutter contre l'oïdium sur les concombres consiste à pulvériser de la topaze. Pour ce faire, prenez 1 ampoule (2 ml), diluée dans 10 litres d’eau (température ambiante), agitée et versée dans le pulvérisateur en fine pulvérisation.

La pulvérisation est effectuée dès les premiers signes de la maladie et en prévention. Concombre pulvérisé 2 fois. La première pulvérisation est effectuée dès l'apparition de 8 à 10 vraies feuilles, la seconde au début de la floraison (environ 10 à 12 jours après la première).

Oksana Sedakova

Les signes de la maladie: des feuilles blanches apparaissent sur les feuilles et se propagent rapidement. Les feuilles deviennent blanches (comme si elles étaient saupoudrées de farine), puis elles sèchent et les plantes meurent. Et les causes de la maladie sont que lorsque la température change brusquement (jours 25 et 12-15 la nuit), lorsque l’arrosage est fait avec de l’eau froide ou par temps froid, l’agent responsable de la maladie se développe. Mesures de contrôle: vaporisez sur vos plantes des médicaments tels que TOPAZ ou FOUNDAZOL. Bonne chance!

Lydia Provotorova

Maladies du traitement de photo de feuille de concombre pour le fusarium

La péronosporose des concombres dont le traitement est recommandé par des experts utilisant une solution laiteuse à base d'iodure (10 gouttes pour 10 litres) ou d'urée (1 g pour 1 litre) n'interférera pas avec la production de beaux fruits mûrs. L'essentiel est de ne pas oublier la désinfection des semences, le réchauffement du sol et les pansements obligatoires.
Si vous avez remarqué que la pourriture racinaire des concombres a commencé, le traitement est effectué à l'aide de buissons de paillis avec du sable propre, un mélange de tourbe, de la craie (calcaire) ou de la sciure de bois. Déjà contaminé - il convient de couper et de désinfecter impitoyablement le sol avec de l’eau de javel jusqu’à 200 g par mètre carré. Il est souhaitable d'utiliser de l'eau d'irrigation tiède.

Les graines sont semées exclusivement dans un sol chauffé. À une profondeur de 10 cm, la température devrait être d'au moins 12 degrés Celsius.

Pour vaincre l'oïdium, vous pouvez utiliser des herbes utiles. Il est nécessaire de placer l'ortie, l'herbe de saule, le pied de pied, le plantain, les poux de bois, la chélidoine et le pissenlit hachés dans un grand récipient. Toutes les herbes doivent être bien mélangées. Versez la moitié du mélange obtenu avec une petite quantité d’eau chaude, frottez doucement et mélangez, ajoutez de l’eau pour obtenir 10 litres. Après 2 jours, la perfusion est filtrée et ajoutée à 1 cuillère à soupe. cuillère d'urée et 1 cuillère à soupe. cuillère de savon liquide. Le mélange doit être pulvérisé feuilles de concombre, en répétant la procédure après 6 jours.

Vasily Schuchkin

Un moyen plutôt efficace de lutter consiste à traiter les semences avant de les planter avec des substances biologiques. Dans ce cas, la préparation de Trichomerdin est idéale. L'essentiel est de ne pas en faire trop avec le dosage, ce qui peut entraîner une déformation des graines et, à l'avenir, l'inhibition de la croissance des plantes. La pâte de trichomérine de 40% du médicament principal est également bien utilisée. Son application se fait par endroits coupez les feuilles et les tiges atteintes de la plante.

Aviszapisalis.

Mais le plus souvent, la péronosporose du concombre peut apparaître au mois d’août, car à cette époque la température nocturne diminue. La plante produit des condensats, ce qui constitue l'environnement humide idéal pour la propagation des spores de cette maladie. Surtout rapidement cela se produit dans la serre, où même un environnement plus favorable pour la perte de rosée. De plus, un sol non équilibré peut servir d’apparence de peronosporoza. Par exemple, il y a un manque de phosphore, de potassium ou un excès d'azote dans le sol.

Concombres Peronosporaz ou mildiou - une des maladies les plus courantes de ce légume. C'est exactement la maladie qui peut entraîner la mort de la plante et en réduire considérablement le rendement. Pour la première fois en Ukraine, cette maladie est apparue sur les parcelles de jardin de Kharkiv en 1972. Jusqu'à présent, les éleveurs n'ont pas réussi à trouver un traitement curatif pour cette maladie.

Pin
Send
Share
Send
Send