Informations générales

Race Shire: histoire et caractéristiques

Pin
Send
Share
Send
Send


Nous pouvons dire que la domestication du cheval a amené l'homme à un nouveau niveau. Il est devenu plus facile pour lui de travailler la terre, il est plus rentable de faire du commerce et il est plus pratique de voyager. Chaque activité met en avant ses propres exigences en matière de force, d'endurance, de vitesse et d'apparence des animaux. Donc, il y avait différentes races de chevaux.

Une niche spéciale était occupée par des chevaux lourds. Avec leur aide, il était possible de déplacer diverses charges sur de longues distances. De puissantes beautés maintenaient facilement le poids des chevaliers en tenue de combat. En outre, ils ont été utilisés comme force de traction dans la fabrication et la construction. L'une des races de camions lourds les plus célèbres est originaire de l'Angleterre médiévale: ce sont les chevaux de la Comté. Essayons de considérer cette race plus en détail.

Comment tout a commencé

Les connaisseurs de l'histoire britannique affirment que la première mention de chevaux de grande taille et robustes, qui sont devenus les ancêtres de la nouvelle race, a été découverte en 1066. Très probablement, ils sont tombés dans le pays sous le règne de Guillaume Ier, appelé le Conquérant. Mais des informations précises à ce sujet n'ont pas été préservées.

Pour élever une race spéciale de chevaux, les producteurs locaux ont été croisés avec des chevaux Fladrian et Frisian. Ce travail a été réalisé pendant plusieurs siècles et son résultat a dépassé toutes les attentes.

Développement de la race

De nombreux dirigeants d’Angleterre étaient intéressés par l’élevage de chevaux. Ainsi, par exemple, le roi Henri II, qui a pris le trône en 1154, a ordonné d'importer de grands chevaux de Flandre afin d'améliorer la race.

Le gouvernement d'Henry VIII est propriétaire des premiers actes de l'État interdisant la reproduction de races de poids lourds de moins de 154 cm.

La reine Elizabeth joua un rôle important dans le développement des "grands chevaux" en prenant le trône en 1558; elle demanda également au gouvernement d'augmenter la population de poids lourds.

Afin d'atteindre les paramètres optimaux de la race, il était interdit aux éleveurs de laisser des représentants, dont les paramètres étaient inférieurs à la limite inférieure des mesures, autorisés sur la tribu. Cela a été suivi et à partir du 17ème siècle, les éleveurs pourraient être punis pour une telle non-conformité. Lors de l'exportation en dehors de l'Angleterre, les chevaux étaient également surveillés de près. Les personnes dont la croissance était insuffisante se voyaient interdire d’exporter en Écosse et en Irlande.

En 1878, un livre généalogique fut publié, dans lequel était indiqué l'ancêtre de la nouvelle race. Cet honneur a été attribué à l'étalon avec un surnom amusant: Blind Horse. À partir de ce moment, la race Shire est suivie en détail.

Très probablement, l’ancêtre de la race n’était pas aveugle, c’est l’imagination du propriétaire, mais certains historiens affirment qu’un défaut similaire s’est produit.

En 1878, une société d’éleveurs spécialisés dans l’élevage de shires est créée. Et en 1880, un livre généalogique spécial fut établi, dans lequel étaient conservées des informations importantes sur la race. Dès que le brouillon anglais est devenu le sujet d'expositions spéciales, les haras ont commencé à enregistrer les poulains, les juments et les étalons adultes sélectionnés pour les expositions.

Il est intéressant de noter que les poids lourds anglais n’ont pas immédiatement trouvé leur nom. D'abord le nom de grand cheval, qui se traduit par «grand cheval». Plus tard, la race est devenue connue comme Old English et English. Au 18ème siècle, les noms "British Crow" et "Lincolnshire Giant" ont souvent été rencontrés. Ensuite, le nom «Shire» a été attribué à la race, ce qui peut être traduit par «frontière» ou «comté».

L'apparition des étalons

Les chevaux de la Comté se distinguent par une apparence particulière. Les éleveurs ont porté beaucoup d'attention à ce moment. Selon la norme, les étalons peuvent être de trois bandes:

Une petite quantité de taches blanches est permise en couleur. Cela peut être une flèche sur le visage du front au bout du nez ou des bas blancs.

Les étalons de la race ne peuvent pas être inférieurs aux paramètres suivants:

  • hauteur au garrot - à partir de 173 cm,
  • poids admissible du cheval - à partir de 900 kg (en moyenne 1100-1200 kg),
  • le tour de poitrine commence à 215 cm (la moyenne est de 255 cm),
  • métacarpe de la patte antérieure - pas moins de 25 cm de circonférence.

Selon le métacarpe jugé sur le développement global du squelette et de l'appareil tendon-ligament de l'animal. C'est la partie de la jambe située entre le poignet et la grand-mère (le mastic). La structure du paturon est différente chez les chevaux de différentes directions. Pour les camions lourds caractérisés par une forme arrondie, sur laquelle les tendons ne se profilent pas, mais sont palpables.

Apparence des juments

Car la pureté de l'apparence de la race et le fait de devenir une jument comptent également, mais dans ce cas, une certaine liberté est permise. Par exemple, vous pouvez ajouter chaly aux trois combinaisons principales. De plus, le nombre de marques blanches n’est pas aussi strictement réglementé. Ils peuvent être plus qu'acceptables pour les étalons.

Lors de la mesure de paramètres, il est toujours pris en compte que les juments sont un peu plus petites et plus basses. Dans ce cas, la hauteur minimale du cheval est mesurée à partir de 163 cm au garrot.

Caractéristiques distinctives de l'extérieur

En plus de la taille, du poids et du tour de poitrine, il existe un certain nombre de caractéristiques de l'extérieur de la race. Pour tous les représentants caractérisés par une tête massive avec un front large. Le nez a un creux caractéristique. Les oreilles ne sont pas trop grandes, mais plutôt de taille moyenne. Tous les chevaux de la Comté ont un cou court avec un rendement élevé, un dos court solide, des épaules musclées et des épaules raides. La race est caractérisée par une croupe longue et large avec une queue dressée haute.

Les chevaux ont une crinière moelleuse. Il peut être long ou moyen, souvent les propriétaires tresse pour la beauté des tresses spéciales de différents types. Parfois, des rubans ou des fils colorés y sont tissés. Certains propriétaires préfèrent les coupes de cheveux décoratives pour la crinière de leurs animaux de compagnie. Les chevaux Shire participant souvent à des compétitions et à des expositions, l’apparence de la crinière est très importante.

Une attention particulière est accordée aux jambes. Ils doivent être longs, forts et puissants. Des frises luxuriantes et poilues poussent sur les articulations du carpe et du jarret, donnant à la race un chic particulier. Les sabots doivent être gros pour supporter le poids de l'animal. Le plus souvent, ils sont complètement cachés sous la soi-disant frise.

Types intra-pedigree

Historiquement, à l'intérieur de la race, les animaux sont divisés en plusieurs types. Les éleveurs de chevaux de race Yorkshire ont un physique plus sec et ont plus d'endurance. Les animaux élevés dans le Cambridgeshire et le Lincolnshire ont une brosse plus prononcée sur les pattes et une structure plus osseuse.

Tentatives d'exporter loin

En Europe, la race s'est parfaitement enracinée, ce qui a conduit à sa grande popularité. Mais en 1853, plusieurs shires ont été exportés en Amérique. Le transport des animaux était assez coûteux et difficile, si bien que jusqu'en 1880, les États-Unis n'étaient pas particulièrement intéressés par l'importation de porte-drapeaux britanniques. Cependant, la race européenne en Amérique était une concurrence digne des poids lourds locaux Percheron. À partir de 1910 environ, les chevaux ont non seulement été introduits dans le pays, mais ont également été élevés sur place. Au cours de cette période, près de 80% de la population totale de shires dans le monde a été élevée aux États-Unis.

Sur le territoire de la Russie, le comté n'a été amené que dans le but de reproduire et d'améliorer des races lourdes locales. Ainsi, par exemple, le sang des shires est présent dans les camions lourds de Vladimir. Leurs caractéristiques étaient meilleures, mais cela ne suffisait pas pour que «les Britanniques» évincent les «hommes forts» du pays.

Détenteur du record du monde

Heavy Dire Shire est considéré comme le plus gros cheval du monde. Cette race possède des records de taille et de poids. Même les représentants moyens émerveillent l’imagination par leurs dimensions et leur puissance. Que dire du détenteur du record reconnu! Le record du monde appartient au plus grand comté nommé Mammoth. Cet étalon avait une hauteur au garrot de 219 cm et un poids de cheval supérieur à 1520 kg. Le record a été établi en 1846. Le poulain s'appelait initialement Samson, mais ensuite son nom a été changé.

La patrie du détenteur du record est Toddington Mills, Bedfordshire.

Représentants notables

Grâce à une inscription précise et à une liste complète des animaux d’exposition, nous avons reçu les noms des représentants les plus en vue de la race de cette époque:

  • Lincoln 1345.
  • Machless 1509.
  • William Conkveror 2343.
  • John Boole 1180.

Ces étalons sont devenus les ancêtres d'un grand nombre de champions de la race. Ils ont donné plusieurs lignes de représentants de l'exposition avec un article puissant et une croissance solide.

Aujourd'hui, l'étalon-craquelin est considéré comme le plus grand comté d'Europe. Selon 2007, sa taille - 198 cm, et son poids dépasse 1200 kg. La patrie du biscuit est le Lincolnshire. Dans le monde, le plus important est Shire (Australie, Noddy) (selon certaines sources, Nobby). Sa taille est de 205 cm.

Comment entretenir le camion lourd anglais

On ne peut pas dire que l'entretien de la chaire est très différent du contenu d'autres roches d'haltérophilie. Étant donné que l'animal est gros, il nécessite plus de nourriture. Le foin et l'herbe fraîche par jour prennent jusqu'à 17 kg. Les chevaux champions ont besoin de plus de 25 kg de nourriture par jour. Les aliments concentrés sont rarement utilisés, pas du tout pour forcer la croissance. La farine d'herbes et le tourteau peuvent être utilisés comme concentrés. La dose quotidienne d'une telle alimentation est d'environ 7 kg. Shire love pommes, betteraves et carottes. Il est important de penser à donner de l'eau propre au cheval.

Il faut prendre soin de la crinière et de la queue pour cette race. Si un animal a de longues frises sur ses pattes, elles sont aussi régulièrement lavées et peignées. Pour les procédures d'hygiène, utilisez des shampooings et des revitalisants spéciaux. La tresse empêche la crinière et la queue de s'emmêler.

Comme avec les autres races, les shires doivent être maintenus propres dans une écurie. Il est important que la literie dans la stalle soit sèche. Avec des soins insuffisants, les pieds des animaux sont susceptibles de mouiller. Ce problème est particulièrement fréquent chez les chevaux à poils durs et durs au niveau des frises. Pour prévenir les moucherons mordants, les chevaux sont nettoyés, séchés et saupoudrés de fine sciure de bois. Au bout d’un certain temps, la sciure de bois s’effleura des frises.

L'animal devrait pouvoir se déplacer quotidiennement. Assurez-vous de faire de longues promenades et d'exposer des charges raisonnables.

Shira diffère de manière étonnamment docile. Ce cheval n'a pas peur du travail, il exécute avec obéissance toute commande. L'insatisfaction et l'irritation sont extrêmement rares. Bonté, loyauté et obéissance - les traits de caractère principaux de l'animal.

Les cavaliers, représentant les chevaux lors des expositions et des compétitions, savent que pour contrôler un tel cheval, il faut de la force et de la confiance en soi. Les géants portent facilement des charges, leur pas est lisse et mesuré, mais les mettre au galop n’est pas facile. Et étant donné le pouvoir, c'est aussi dangereux. En outre, il est assez difficile d’arrêter le comté galopant, de telles expériences sont rarement menées.

Comment allez vous aujourd'hui

Les progrès techniques ont mis les poids lourds anglais sur le point de survivre. Leur stock a diminué de manière critique. Il n'y a que quelques centaines de shires en Europe aujourd'hui. Pour cette raison, les poulains pur sang de comté sont très appréciés par les connaisseurs. Chacun d'entre eux est enregistré et suivi.

Les éleveurs font de leur mieux pour augmenter le bétail et sauver la race, mais ce n'est pas un travail facile. Un livre généalogique est toujours en cours, dans lequel tous les poulains sont inscrits selon le principe des trois étapes. La section principale est réservée à la progéniture de race.

Pour les demi-mariages, il existe un classement spécial. Les progénitures (pouliches) d'un étalon enregistré et des juments non enregistrées sont classées dans la catégorie "A". Ensuite, ce nouveau cheval recouvre l’étalon enregistré et sa progéniture (sauterelles) est transférée dans la catégorie "B". Les juments de la catégorie «B» sont couvertes par un étalon enregistré et leur progéniture est considérée comme de race pure. Seules les juments de race sont autorisées pour la reproduction.

Pour prouver la paternité, chaque poulain est soumis à un test ADN, sur la base duquel il est classé dans une catégorie spécifique.

Comment l'approche de l'utilisation de la race

Le cheval fort et endurant Shire était capable de porter une lourde charge sur son dos. Au 16ème siècle, un tel cheval s’avéra indispensable lors des opérations militaires, car le courrier, les armures et les armes avaient un poids considérable. Peu à peu, cependant, les vêtements de l'armée ont changé et les tournois de chevaliers sont entrés dans l'histoire, le besoin de camions lourds pour l'armée a diminué.

Le 19ème siècle a donné une impulsion au développement de l'agriculture et du commerce. Le cheval de comté est devenu la principale force de travail des fermes, des ports et des chemins de fer. Un harnais lourd s'est déplacé et sur les routes urbaines, et en dehors des villes.

Avec l'avènement des voitures, des camions et des tramways pour faire pousser et nourrir des chevaux lourds, les chevaux devenaient non rentables. Les petits agriculteurs sont passés à des races plus économiques. C'est presque devenu la cause de la destruction complète de la race, qui a perdu de son attrait. Cependant, grâce aux passionnés de leur travail, la race a été préservée.

Aujourd'hui, Shire est un cheval dont le prix est comparable à celui des chevaux d'élite. En Russie, un camion lourd anglais coûte environ 1 million de roubles. Race utilisée pour les expositions et les compétitions. Souvent, les étalons pur-sang participent à des promotions et à des tournages. Shaira particulièrement populaire, acquise auprès des fabricants de produits à base de bière. Ils sont attelés à des chariots publicitaires chargés de fûts de bière.

Cependant, tout cela ne signifie pas que les chevaux ont perdu le savoir-faire des travaux agricoles et des cargos. Ils tirent facilement le chariot, le wagon chargé et la charrue. Les individus qui ne conviennent pas aux travaux d’élevage peuvent être trouvés dans des fermes et des fermes privées.

Les chevaux de la race Shire sont très robustes, forts et en même temps gracieux. De tels animaux ne peuvent être aimés, ils admirent leur apparence et leur esprit.

Caractéristique

Le projet anglais est le plus grand cheval du monde. Les représentants de la race au garrot atteignent presque 2 m, mais la masse des animaux n’est pas la même. Cela peut être soit un gros cheval, approprié pour l'équitation sans hâte, ou un grand véhicule de trait capable de porter une charrue. Les chevaux de la race Shire se distinguent des autres non seulement par leur taille, mais aussi par leur apparence.

Le projet anglais est le plus grand cheval du monde

Les étalons sont les costumes suivants:

  • baie
  • noir
  • gris

Une légère présence de taches blanches est autorisée. La croissance des étalons de race ne peut pas être inférieure à 173 cm et la limite inférieure du poids autorisé - 900 kg. Une attention particulière est accordée aux jambes. Le métacarpe d'un camion lourd est arrondi et mesure au moins 25 cm de circonférence. Pour cette partie de la jambe est jugé sur le développement global de l'appareil moteur de l'animal.

Les caractéristiques extérieures des juments ont aussi des exigences spéciales, bien qu'elles ne soient pas aussi strictes que les étalons. Les juments viennent dans les couleurs suivantes:

Pour les juments, il est permis de franchir les limites supérieure et inférieure de hauteur, ainsi que de poids. De plus, la présence de taches blanches n’est pas aussi strictement réglementée. Ils peuvent être plus que les étalons.

Les caractéristiques extérieures des juments ont aussi des exigences particulières, même si elles ne sont pas aussi strictes que les étalons

Tous les membres de la race ont une grosse tête et un large front, une oreille moyenne et un nez avec une petite bosse légère. Un cheval lourd, par définition, doit avoir une carrure solide. Les shires ont un dos et un croup large, des épaules musclées et des épaules raides. Les jambes sont longues et puissantes. Les représentants de cette race se distinguent par des frises luxuriantes sur le jarret et les articulations du poignet. Les frises cachent complètement les gros sabots. La crinière des shires est généralement tressée, décorée de rubans ou joliment coupée.

Cependant, la plus grande race de chevaux du monde a ses propres types internes. Divers éleveurs de chevaux cultivent des camions lourds de tailles et de poids différents. Un représentant de la race n'est pas toujours un gros cheval de grandes dimensions. Certains shires ont un extérieur puissant, tandis que d'autres se caractérisent par une construction sèche.

Galerie: race de chevaux Shire (25 photos)

Histoire de race

L'histoire des poids lourds remonte à plusieurs siècles. La première mention de chevaux grands et forts remonte au milieu du XIe siècle. Il a fallu plusieurs siècles pour faire émerger la race idéale de poids lourds. Les rois britanniques Wilhelm I et Henri II étaient également intéressés par l'élevage et le croisement de chevaux. Ce sont les soldats de Guillaume Ier qui ont amené en Angleterre le «grand cheval du moyen âge». De tels chevaux pouvaient porter le poids d'un chevalier en armure, pour lequel ils étaient très appréciés à cette époque.

Par ordre d'Henri II, un gros camion lourd belge, qui devint un autre ancêtre des Shires, entra en Angleterre. À l'époque d'Henry VIII, il était interdit aux éleveurs de chevaux d'élever des camions lourds de moins de 150 cm de hauteur.Pour améliorer la race, des chevaux étaient importés d'Allemagne, de Belgique et de Hollande.

Cependant, la reine Elizabeth a joué un rôle particulier dans le développement de la race des plus gros chevaux du monde. Elle a demandé aux éleveurs de chevaux d'augmenter le nombre de camions lourds. De plus, les règles concernant le croisement des chevaux ont été resserrées. Maintenant, l'éleveur, qui a autorisé un représentant de la tribu à faible croissance, a été obligé de payer une amende. Les exportations et importations de chevaux étaient strictement contrôlées. Les individus aux caractéristiques insuffisantes n’ont pas été emmenés, même dans les États voisins.

À la fin du 19ème siècle, l'ancêtre de la race a été mentionné pour la première fois dans le livre généalogique. C'était un gros cheval nommé Blind Horse, même si l'étalon n'était pas aveugle. В это же время была создана организация коннозаводчиков, члены которой составили подробные характеристики породы и выпустили свод правил по разведению коней. С этого момента самые сильные лошади стали постоянными участниками престижных выставок.

Интересно, что с названием тяжеловозов определились не сразу. Сначала самая большая лошадь в мире именовалась просто «великой». Puis le «grand» cheval est devenu connu comme «anglais», «vieil anglais», «géant du Lincolnshire». Plus tard, la race Shire a reçu son nom officiel du mot anglais "county", bien que Henri VIII ait appliqué ce mot aux poids lourds.

En Europe, les gros chevaux ont acquis une popularité incroyable. Ils ont été achetés et élevés volontairement dans de nombreuses fermes. Au début du 20ème siècle, des chevaux ont été envoyés aux États-Unis. Au début, le gros cheval en provenance d’Angleterre n’était pas particulièrement recherché par les éleveurs de chevaux américains. Cependant, plus tard, ils ont commencé à parler du projet anglais aussi souvent que du percheron local. En Russie, les shires n'étaient pas élevés, mais des chevaux ont été amenés pour améliorer les races locales. Et bien que certains poids lourds aient de meilleures caractéristiques, le gros cheval anglais n’a pas quitté son socle.

Shaire détient des records de taille et de poids. Même les étalons de taille moyenne sont incroyablement puissants. Ce n'est pas seulement le plus gros cheval du monde, mais aussi le plus gros. Par la force, il n’a pas non plus d’égal. L'étalon Mammoth en 1846 a établi un record absolu en taille. Sa hauteur atteignait presque 220 cm et son poids était supérieur à 1500 kg.

Pendant longtemps, les camions lourds étaient très demandés par les agriculteurs, car ces chevaux effectuaient des travaux difficiles sur le terrain. Dans les villes et les villages, ils étaient utilisés comme moyen de transport tiré par des chevaux. Cependant, les progrès technologiques ont mis la race sur le point de survivre. Le comté est de plus en plus petit et chaque membre de race pure est hautement apprécié. Les éleveurs essaient de garder le bétail de chevaux légendaires, en surveillant attentivement le sort de chaque poulain.

Caractéristiques d'apparence

Pour les shaires, une grosse tête lourde avec une crinière luxueuse, un front puissant et volumineux et un nez avec un escroc typique de cette race sont caractéristiques. Le cou court et puissant pénètre dans le dos avec des épaules et des omoplates puissantes. Vient ensuite une croupe volumineuse et massive à queue haute. Jambes musclées avec de larges paturons décorés de longs et magnifiques glands - frises.

Grâce aux efforts des éleveurs, la race de chevaux Shire est représentée par trois combinaisons principales:

Pour les juments costume rouan caractéristique.

La présence de taches lumineuses n'est pas exclue. Par exemple, une ligne blanche partant du front le long du nez et des frises blanches et poilues. La taille moyenne des chevaux est de 1,66 à 1,76 m au garrot. Les grands échantillons atteignent 1,85 m.

Trait de caractère

Les shaira se distinguent par leur gentillesse, leur tempérament calme et équilibré. Ils sont pacifiques, obéissants et dociles. Ils sont caractérisés par la loyauté, le manque de nervosité et l'intrépidité. Ces qualités ont rendu les chevaux indispensables pour les batailles et les tournois médiévaux. Après tout, un cheval de guerre ne devrait pas avoir peur du rugissement des armes, des cris de guerriers furieux et de l’agitation des lames.

Les hommes forts anglais portent avec obéissance des charrettes et des charrettes chargées. Répondre à toutes les exigences des propriétaires - ils n'ont pas la patience. Contrôler un tel cheval nécessite du pouvoir. Shaire est difficile à accélérer au galop, la meilleure démarche pour lui est une démarche.

Elevage et sélection

Au début du 20ème siècle, les shires sont apparus en Russie. Pour les besoins de l'industrie et de l'agriculture, une nouvelle race de chevaux était nécessaire, capable de supporter de lourdes charges et adaptée aux conditions climatiques locales. Les éleveurs ont noté que le comté avait besoin de beaucoup plus de nourriture que les représentants des autres races. Leur progéniture n'était efficace que dans des conditions d'alimentation abondante, dont le volume était trois fois supérieur à la normale.

Des difficultés ont amené la sélection des juments à couvrir l'étalon Shire. Sa taille devait correspondre à la taille d'un mâle puissant, sinon il y avait un risque d'obtenir des descendants avec une construction disproportionnée. Pour ces raisons, les éleveurs russes ont préféré les Clydesdals écossais. Mais néanmoins, parmi les ancêtres des Vladimir Heavy Drugs, il y a du sang et des ancêtres anglais.

Conquête de l'Amérique

Pour la première fois, les chevaux de la Comté ont traversé l'Atlantique en 1853. Mais massivement, ils n'ont commencé à être importés en Amérique qu'à la fin du 9ème siècle. Les émigrés se sont avérés être des rivaux sérieux des percherons locaux. Le transport à travers l'océan était difficile et non rentable. Par conséquent, les éleveurs de chevaux ont commencé à élever la race anglaise sur place. Au début du XXe siècle, le nombre de shires cultivés en Amérique représentait 80% de la population mondiale.

Représentants de races célèbres

Une attention particulière mérite le célèbre cheval Mammoth. Le poulain a d'abord été nommé Samson - le nom de l'homme fort légendaire. Mais quand il a grandi, il a été décidé que ce nom ne convient pas. Au garrot, la hauteur de ce géant était de 2,19 m, considéré comme le plus grand tirant d’eau lourd au monde.

Parmi les shairs modernes, l'étalon Cracker est considéré comme le plus haut d'Europe. Sa hauteur au garrot est de 1,98 m, l'Australien Noddy organise le championnat du monde avec une hauteur de 2,05 m.

Livre tribal

Les représentants de cette race sont inscrits dans le livre généalogique, divisé en trois catégories. Dans la première section - "Main" - les individus de race pure tombent. La progéniture, qui est apparue à la suite de l'union d'un étalon pur-sang et d'une jument non enregistrée, est inscrite dans la seconde - «A». Les poulains nés de femelles de catégorie «A» et d'étalons de race sont enregistrés dans la troisième section - «B». Et seuls les descendants de la jument de la dernière catégorie et le mâle de la première section sont considérés comme des comtés de race.

Nuances de soin

Les animaux ont besoin de beaucoup plus de nourriture que les représentants des autres races. On leur donne entre 17 et 25 kg de foin ou d'herbe fraîche par jour, les pommes, les carottes et les betteraves étant compris dans le régime alimentaire. Les chevaux aiment les fruits et les légumes frais.

Soins réguliers obligatoires pour la crinière, la queue et les frises. Pour éviter tout enchevêtrement, ils sont peignés et tressés. Pour le lavage, utilisez des shampooings et des revitalisants spéciaux. Afin d’éviter les problèmes de moucherons piquants, les pieds du cheval sont lavés et saupoudrés de sciure de bois, puis peignés en petits copeaux de laine. Les animaux ont besoin de promenades et d'efforts quotidiens.

Réalités modernes

Le coût des chevaux de cette race s'élève à 1 000 000 de roubles. Les propriétaires chérissent les chevaux, ils ne les utilisent donc pratiquement pas pour un travail pénible. Modern Shire participe à des expositions et à des concours. Animaux impliqués dans la reconstitution d'événements historiques, lors des processions festives, enlevés dans la publicité et le cinéma. Mais cela ne signifie pas que les guerriers britanniques ne peuvent, comme il y a de nombreuses années, transporter des cargaisons et des charrues. Même aujourd'hui, ils restent des géants puissants, industrieux et obéissants, dotés d'une gentillesse et d'un dévouement exceptionnels.

Description du cheval Shire

Race Shire fait référence aux camions lourds. Elle dirige son pedigree depuis l'Angleterre médiévale, où de tels chevaux étaient utilisés non seulement pour supporter des poids, mais aussi à des fins militaires, car les chevaliers en armure pesaient très lourd et tous les animaux ne pouvaient supporter une telle charge pendant longtemps.

Pour élever une nouvelle race, les chevaux Flandre et Frisian ont été élevés avec des locaux. Depuis plusieurs centaines d'années, les éleveurs s'efforcent d'atteindre leurs objectifs et le résultat a dépassé toutes les attentes.

Pour le moment, la norme implique trois combinaisons différentes: laurier, le noir et le gris. Les petites taches blanches, les bas blancs sur les jambes sont admissibles. La principale différence chevaux shire dans leur taille - la hauteur d'un étalon est de 173 cm, le poids est de 900 kg., la poitrine est de 215 cm de diamètre, pyast est de 25 cm de diamètre.

Ce sont des valeurs minimales et les chevaux les dépassent en moyenne. L'addition est proportionnelle, poitrine, dos, sacrum large. Le plus grand des étalons enregistrés est Samson (Mammoth), 2,19 mètres de haut et pesant 1520 kg.

Particulièrement visible, vous pouvez voir la différence avec les chevaux ordinaires lorsqu'un homme se tient à proximité. Peut être vu sur photo de shireque ces chevaux sont beaucoup plus gros que nos animaux habituels.

La partie de la jambe, appelée métacarpe, a une certaine signification et indique la structure des tendons et des ligaments. Dans différentes races, cette partie de la jambe est différente et, dans le cas d'un fort tirant d'eau, le métacarpe est arrondi. Les frises (poils sur les cuisses) de cette race sont épaisses et longues.

La tête est large, le front large, les oreilles sont petites et le cou court. Au nez, il y a un escroc. Le corps est musclé, les jambes sont fortes, les sabots sont gros. La queue est haute. La crinière est moelleuse, longue. Sa beauté naturelle est décorée par les propriétaires eux-mêmes en tissant diverses nattes et en tressant des rubans lumineux dans la crinière.

À l'intérieur de la race, il existe également de légères différences dans l'apparence des chevaux, en fonction de leur origine. Ainsi, leurs chevaux Yorkshire sont plus maigres et plus résistants. Cambridge plus les os et les frises sur leurs jambes sont plus longues.

Habitat et caractéristiques Race Shire

Comme il a été dit plus tôt, la race Shire a été élevée en Angleterre. Elle a ensuite commencé à se répandre d'abord en Irlande et en Écosse, puis dans le monde entier. Le 16ème siècle avait besoin de chevaux lourds, qui participaient aux campagnes militaires. Plus tard, les chevaliers se sont produits lors de tournois.

Au 18ème siècle, les routes ont été améliorées, de lourdes diligences ont commencé à être exécutées, ce que seul un grand comté peut tirer. La popularité de cette race a encore augmenté. Au XIXe siècle, l'agriculture commença à se développer rapidement et les géants robustes et dociles devinrent la principale force de travail.

Au début du 20ème siècle, la race était largement représentée aux États-Unis. Mais, après la fin de la seconde guerre mondiale, le besoin de gros chevaux a progressivement disparu.

Les gens ont commencé à utiliser d'autres moyens de transport et l'entretien d'un si gros cheval coûtant cher, les agriculteurs ont donc choisi d'abandonner cette race au profit de chevaux plus petits.

Si dans les années 1909-1911. Aux États-Unis, plus de 6 600 personnes étaient inscrites, puis en 1959, il ne restait que 25 représentants de la race! Shaira s'est peu à peu éteinte.

Maintenant, la race gagne à nouveau en popularité dans tous les pays. Cela est dû en grande partie aux Anglais conservateurs, pour qui le comté ne sont pas seulement des animaux forts, utiles et pratiques, mais font partie de l'histoire. La race Society of the Shire a décerné un prix annuel au meilleur coursier de cette race.

Le montant était assez impressionnant - 35 mille livres. La croissance du marché des ventes à l’étranger a également contribué à raviver la population. Les chevaux jouent maintenant un rôle esthétique à bien des égards. De nombreuses expositions, spectacles, tournois, revues et enchères sont organisées.

Soins et prix du cheval Shire

L'entretien du comté ne diffère pas radicalement du contenu des autres chevaux. Mais vous devez savoir que les pattes shaggy doivent être gardées au sec, c'est-à-dire pour surveiller l'état de la litière.

Sinon, le comté pourrait avoir un pou de bois sur ses jambes. C'est une maladie désagréable, plus facile à prévenir. Après la promenade, vous devez vous laver les pieds et les sabots, les saupoudrer de sciure de bois et les peigner plus tard.

Il n'y a pas besoin de soins particuliers pour la crinière et la queue luxuriante, il vous suffit de les peigner et de les nettoyer de la saleté. Dans la chaleur, vous pouvez tresser une tresse de la crinière afin que vos cheveux ne soient pas confondus. En été, vous devez laver votre cheval deux fois par semaine avec un shampoing à l'aide de revitalisant.

Anglais camion lourd shaira peut acheter mais vous devez être préparé au fait que le prix d'un cheval adulte est assez élevé et qu'il atteint 1,5 million de roubles. Achetez un poulain au prix de 300 000.

Mais le coût final dépendra de nombreux facteurs. Tout d'abord, le prix est influencé par l'âge et le sexe. Naturellement, les chevaux en bonne santé valent plus cher, car ils ont les certificats appropriés de leur pedigree et la confirmation du vétérinaire que l’animal est en bonne santé, il a été vacciné à temps, etc.

Les récompenses et les réalisations animales lors de diverses expositions et compétitions revêtent également une importance considérable. Attachez de la valeur au même extérieur. Faites attention à qui est le vendeur, quelle est sa réputation. Et, bien sûr, si l'animal est éloigné, le futur propriétaire paie également pour son transport.

Alimentation de cheval

Chaque propriétaire choisit lui-même, que de nourrir leurs animaux de compagnie. Tous les chevaux peuvent être nourris avec des aliments concentrés, mais du foin et de l'herbe sont nécessaires. Shira en raison de sa grande taille mange beaucoup plus.

Pendant la journée, les camions lourds mangent de 12 à 15 kilogrammes de foin ou d’herbe. Mais ils n'ont pas besoin de concentrés, ce n'est pas grand chose à leur donner. Nourrir pour la croissance n'est pas nécessaire.

Il est préférable d'inclure la farine d'herbe et le tourteau dans l'alimentation en tant que suppléments nutritionnels. En été, avec un tel aliment, vous pouvez donner de 5 à 7 kilos. En outre, votre animal de compagnie sera heureux fruits et légumes - betteraves et carottes, pommes. Nettoyer l'animal doit toujours boire un verre.

Elevage et durée de vie

Lors de la reproduction d'une race, non seulement l'apparence du cheval Shire est importante, mais la jument est également choisie en fonction de ses critères. Il doit être nécessairement proportionnel, identique à l'homme, mais plus petit à tous égards.

Le livre généalogique de la race a été fermé pendant un certain temps, mais il a maintenant été repris et construit sur un principe différent. La progéniture est traitée de manière très stricte. Pour être sûr du nom du poulain, il subit un test ADN.

Tous les animaux sont inscrits dans le livre tribal, mais dans des sections différentes. Les femelles nouveau-nées d'un père de race et d'une jument non enregistrée sont classées dans la catégorie "A".

Cette pouliche est couverte par un étalon pur-sang, leur progéniture est déjà classée «B». Si la progéniture est à nouveau féminine, elle est à nouveau couverte par un étalon enregistré et déjà leur progéniture est considérée comme de la race. Les chevaux vivent en moyenne 20 à 35 ans, mais cela dépend en grande partie des conditions de soins et de soins.

Comment

L'histoire de la race de cheval Shire, profondément enracinée dans l'Antiquité, ne fournit aucune information fiable sur son origine. Il est bien connu que les troupeaux de chevaux forts et durables ont toujours été dans le prix. De même en Angleterre, depuis le règne de Henri II, à partir de 1154, ils ont cherché à planter de plus en plus de bétail et à améliorer constamment les races existantes. À cette fin, dans les années 1500, même des décrets spéciaux interdisant l’utilisation de petits chevaux pour la reproduction et l’exportation des espèces les plus précieuses ont été publiés.

En conséquence, le monde a obtenu la race Shire. Cela s'est passé au XV-XVI siècle. On pense qu'initialement les représentants de cette espèce s'appelaient différemment: le cheval militaire, le grand, le vieux corbeau anglais, le karetnaya, le trait anglais et le géant du Lincolnshire.

Chez ces chevaux, le sang des individus locaux, des juments flamandes, de race frison, importés de Hollande. Afin de développer les meilleures qualités chez ces chevaux, ils ont également été croisés avec le cheval Fleish du nord de l'Allemagne, Flanders et autres.

En 1878, le premier disque concernant un cheval, qui a vécu en 1755-1770, apparaît dans leur livre tribal.

Distribution et utilisation

Les batailles et les guerres sont tout ce que les premiers Shires ont connu. Beaucoup plus tard, aux XVIII-XIX siècles, ils ont commencé à être exploités dans les champs. Ensuite, l'agriculture est apparue et le cheval de Shire, à la fois massif, développé et obéissant, était particulièrement apprécié. Pour cette raison, la Comté devient une véritable fierté nationale.

Ils ont également labouré sur les quais, sur le chemin de fer, utilisé pour le trafic de marchandises, les lumières de la scène.

En raison du fait que la race s'est rapidement répandue dans toute l'Angleterre, en fonction de la zone de reproduction, des espèces intra-races ont également vu le jour. Par exemple, l’un se caractérisait par des brosses plus épaisses, osseuses (Cambridgeshire), l’autre - un corps sec et une plus grande endurance physique (Lanarkshire).

Depuis 1853, l'importation de chevaux Shire sur le continent américain a commencé, où ils sont rapidement devenus populaires et nombreux. Les juments fragiles en Amérique ont commencé à produire de grands descendants précisément à cause des mâles d'Angleterre. À la fin du XIXe siècle, ils ont également commencé à être livrés à la Russie, où ils étaient utilisés pour élever des animaux aussi lourds.

Fidèle au développement de la technologie, à l’invention du transport électrique, du métro, etc. les camions lourds ont perdu leurs positions. Même dans la période d'après-guerre, dans les conditions de la crise économique, il est devenu peu rentable de garder une population aussi nombreuse pour les agriculteurs.

Shira aujourd'hui

Malgré tout, le monde moderne de la Comté reste en demande. On peut souvent les voir attelés, stylisés à l’antiquité, lors de divers concours, vacances, expositions, etc.

Les brasseurs anglais aiment particulièrement utiliser de tels chevaux. Les chevaux attelés, qui portent des tonneaux remplis de bière dans les rues anglaises, créent une atmosphère inhabituellement confortable et un réel plaisir esthétique.

Inconvénients des montures

Une végétation excessive sur les pattes, le manque de squat chez certains individus, l’humidité est ce que l’on appelle les inconvénients de cette espèce, bien que les éleveurs s’emploient activement à les éliminer. Pour cela, des croisements avec des femelles de sang pur sont effectués, ce qui donne des résultats extraordinaires, de sorte que les éleveurs prédisent la disparition complète des inconvénients mentionnés ci-dessus dans un avenir proche.

À propos, une espèce aussi ancienne est encore quelque peu hétérogène. Impressionnant en taille et en masse, l'animal ne convient parfois que pour la conduite de loisir, tandis qu'un autre représentant peut être un peu plus petit, mais plus fort et plus efficace (inhérent à l'espèce Cort-Hors).

Pin
Send
Share
Send
Send